nos actionnaires

Un vrai leader est celui qui sait s'adapter à des situations qui en déstabiliseraient plus d'un. Se positionner pour récolter les fruits de la croissance future dans un environnement économique déprimé est l'un des enjeux auxquels Cisco fait face aujourd'hui. Les défis auxquels nous sommes confrontés et les décisions que nous prenons conditionnent notre avenir. C'est aussi de cette façon que nous apprenons.
- John Chambers, président-directeur général

L'exercice 2009 fut une année extraordinaire à tous égards. La crise économique mondiale a touché les pays, les entreprises et les ménages. Cisco n'a pas été épargné par les difficultés. Pourtant, en dépit de la contraction des investissements à l'échelon mondial, nous savions que des opportunités étaient à saisir. Le réseau, avec sa capacité à fournir informations, efficacité et contrôle, était la réponse à certains problèmes complexes auxquels nos clients n'avaient jamais été confrontés auparavant. Nous avons toujours mis un point d'honneur à être proches de nos clients : pour l'exercice 2009, nous nous étions fixé comme priorité de mieux cerner leurs enjeux, leurs difficultés et leurs opportunités. Le moment était venu de mettre l'accent sur la capacité de nos produits et de nos solutions à répondre aux besoins de nos clients, et de les aider à affronter un avenir économique incertain. La puissance du «human network» n'a jamais été aussi importante.

Notre vision / Le réseau à la base de tout

Au cours de l'exercice 2009, nos clients du monde entier ont dû prendre des décisions importantes et stratégiques. Cisco n'a pas fait exception. Nous avons réagi avec rapidité et détermination dès le début de l'année 2009 pour adapter notre activité aux opportunités de marché les plus prometteuses. Nous avons déterminé cinq objectifs :

1) bâtir une société de nouvelle génération capable de forger des relations client novatrices ; 2) mettre l'accent sur les outils Web 2.0 et de collaboration, en interne comme en externe, afin d'optimiser la productivité et accélérer les prises de décision ; 3) permettre à la virtualisation des centres de données d'atteindre des niveaux d'évolutivité et d'efficacité inédits ; 4) préparer l'ensemble de nos produits et de nos solutions à l'utilisation de plus en plus intense de la vidéo ; et 5) étendre notre rayon d'action à travers la globalisation de notre entreprise.

Il apparaît évident que le marché de la technologie réseau et informatique a traversé une phase de transition, et Cisco est particulièrement à l'aise lorsqu'il s'agit d'appréhender les transitions de marché. Selon nous, la dimension stratégique du réseau n'a jamais été aussi manifeste qu'aujourd'hui. Les produits et les solutions développés par Cisco contribuent à la transformation des entreprises et des administrations, à la centralisation des informations médicales, à l'amélioration de l'enseignement et à l'enrichissement de l'expérience des consommateurs. L'Internet est omniprésent. Pour se différencier, Cisco se doit de proposer des produits et des solutions dotées de fonctionnalités vidéo plus robustes. Si nous avons pu paraître un peu trop sûrs de nous en affirmant, il y a quelques années, que le réseau allait changer la façon dont les gens allaient travailler, vivre, se divertir et apprendre, aujourd'hui, plus que jamais, notre vision est en train de devenir réalité.

Notre stratégie / Atteindre les marchés adjacents grâce à un nouveau modèle de gestion

La prochaine étape d'Internet et ses applications potentielles sont fascinantes. Notre société s'intéresse à pas moins de 30 marchés adjacents, essentiellement dans des secteurs o la technologie et les protocoles réseau n'ont pas été adoptés à grande échelle. Les secteurs de la santé, du sport, du divertissement et des services publics, ainsi que les marchés géographiques émergents, tels que la Chine et l'Inde, représentent une opportunité de croissance importante pour Cisco et un potentiel de valeur ajoutée significatif pour les clients et les actionnaires.

Pour saisir ces opportunités, Cisco se doit de réagir rapidement, dans un esprit de cohérence interne et de leadership éclairé. Pour cela, nous inaugurons un nouveau modèle de gestion reposant sur des conseils et des comités. Les conseils et les comités collaborent pour définir l'orientation à long terme des stratégies d'entreprise de Cisco. Ils plaident en faveur des investissements et donnent la priorité aux marchés adjacents qui offrent les meilleures perspectives. Les membres des conseils et des comités représentent diverses fonctions au sein de la société. Ils détiennent un pouvoir de décision au niveau de l'organisation afin d'assurer une cohérence des initiatives et des objectifs à l'échelle de la société.

L'implication des responsables à tous les niveaux de l'organisation vise à obtenir des résultats équilibrés entre les différentes gammes de produits et les segments de clientèle. Au cours de l'exercice 2009, l'activité routage a représenté environ 17% du chiffre d'affaires total, la commutation près de 33%, les technologies avancées 26% et les autres activités environ 5%. La part des services a progressé pour s'établir à environ 19% du chiffre d'affaires total de l'exercice 2009. En termes de segments de clientèle, les grandes entreprises représentent environ 40%, les opérateurs télécoms 30%, les PME 25% et le grand public 5%. L'équilibre entre les gammes de produits et les segments de clientèle a toujours permis à Cisco de mieux résister financièrement aux ralentissements observés dans un secteur d'activité particulier.

Exécution / L'efficacité opérationnelle au service de l'innovation

Bien que Cisco ait enregistré un chiffre d'affaires quasi record de 10,3 milliards de dollars au cours du premier trimestre de l'exercice 2009, les effets de la crise économique mondiale se sont fait sentir sur le reste de l'année. Compte tenu de la récession mondiale, nous sommes globalement satisfaits de nos résultats pour l'exercice 2009. Le chiffre d'affaires 2009 s'est établi à 36,1 milliards de dollars, soit une baisse de 9% par rapport à notre chiffre d'affaires record de l'exercice précédent. Le quatrième trimestre 2009 fut le seul à afficher une progression trimestrielle consécutive du chiffre d'affaires durant l'exercice. En dépit du caractère encourageant de cette stabilisation des résultats au quatrième trimestre, nous ne sommes pas en mesure d'affirmer si cette amélioration possible du contexte macro-économique mondial est durable.

Au cours de l'exercice 2009, les ventes de produits ont baissé d'environ 12% principalement en raison de la réduction des dépenses des grandes entreprises et des opérateurs télécoms dans toutes nos zones géographiques. Le secteur public s'est mieux comporté que les autres marchés au cours de l'exercice 2009. Le chiffre d'affaires des services a progressé à chaque trimestre de l'exercice 2009 pour atteindre un chiffre d'affaires annuel total de 7 milliards de dollars, soit une augmentation de près de 8% par rapport à l'exercice 2008. Nous continuons à croire en la valeur stratégique de nos produits, services et relations client.

Par expérience, nous savons qu'il n'est pas indiqué de modifier une stratégie à long terme sur la base d'un ralentissement économique (que nous espérons) relativement court. Toutefois, pour mettre à exécution notre stratégie consistant à investir plusieurs marchés adjacents dans un contexte économique mondial difficile, nous avons jugé opportun de travailler différemment. Nous avons poursuivi nos efforts en réaffectant plus de 1 milliard de dollars en ressources dans ces marchés en vue de stimuler la croissance sur le long terme. D'un point de vue opérationnel, nous nous sommes concentrés inexorablement sur l'efficacité organisationnelle et sur la gestion des dépenses pour permettre ces investissements. Nous avons nettement dépassé nos objectifs, pourtant ambitieux, de réduction des dépenses opérationnelles. Le bénéfice par action pour l'exercice 2009 s'est élevé à 1,05 dollar.

Il est évident que la réduction des dépenses dans cet environnement répondait à une priorité financière, mais elle découlait aussi de notre volonté de privilégier les investissements dans l'innovation. En mettant un point d'honneur à réduire les dépenses non obligatoires, y compris les frais de voyages et de réunions, nous avons écarté la nécessité de réduire les dépenses dans d'autres domaines, en particulier des réductions d'effectif à l'échelle de la société qui auraient eu une incidence sur le développement de produits et d'autres initiatives. Cisco a investi 5,2 milliards de dollars en recherche et développement au cours de l'exercice 2009. Nous avons fait l'annonce de solutions importantes, à même de bouleverser le marché, avec notamment le développement de notre gamme de routeurs ASR (Aggregation Services Routers) et Unified Computing System, notre entrée de gamme sur le marché des serveurs. Notre plate-forme informatique unifiée a été saluée par les clients et les analystes comme une technologie capable de transformer entièrement les centres de données d'entreprise.

Nous considérons notre bilan comme une source de vigueur et d'avantage concurrentiel, surtout en période de ralentissement économique. Nous pensons que nos stocks et nos créances se situent des niveaux corrects et sont parfaitement gérés. Le total de l'actif a dépassé les 68 milliards de dollars à la fin de l'exercice 2009, avec 35 milliards de liquidités et d'investissements détenus à l'échelon mondial. Les liquidités générées par l'activité se sont élevées à 9,9 milliards de dollars au cours de l'exercice 2009, dont une partie a été affectée au rachat de 202 millions d'actions ordinaires.

Au cours de l'exercice 2009, nous avons réalisé plusieurs acquisitions qui soulignent notre volonté de bâtir un portefeuille de collaboration complet. Parmi les acquisitions de l'exercice 2009, citons Post Path, Inc., l'un des leaders du logiciel de courrier électronique et de gestion d'agenda ; Jabber, Inc., l'un des principaux éditeurs de logiciels de gestion de présence et de messagerie ; et Pure Digital Technologies, Inc., créateur de la famille de caméras Flip Video et pionnier en matière de développement de solutions vidéo conviviales. Cisco a également racheté Tidal Software, Inc., développeur de solutions de gestion et d'automatisation d'applications intelligentes dans l'optique de renforcer sa stratégie de centre de données.

Nous avons la conviction que la technologie peut avoir un impact positif sur l'environnement. Par la seule utilisation de notre propre technologie TelePresence, nous avons épargné à nos employés et clients plusieurs milliers d'heures de déplacements, contribuant ainsi à réduire de manière significative l'empreinte carbone. En tant que partie intégrante d'un écosystème élargi de clients et de fournisseurs, nous nous félicitons de notre capacité à insuffler une réduction encore plus importante de l'empreinte carbone à l'échelle planétaire.

Conclusion / 25 ans d'histoire

Lorsque l'on songe à la multitude de sociétés et de concurrents auxquels Cisco a eu affaire au cours de ses 25 années d'existence, caractérisées par la croissance et une innovation constante, il y a tout lieu d'être fier de notre société. Leader mondial en matière de développement de technologies réseau, Cisco s'est imposé au fil du temps comme un acteur important dans le secteur des télécommunications et de l'informatique. Des premiers routeurs rudimentaires aux ordinateurs virtuels d'aujourd'hui, Cisco a toujours été porté par la volonté d'être le chef de file sur le marché. Nous sommes et serons toujours à l'écoute de nos clients pour les aider à résoudre leurs problèmes les plus épineux, car cela est dans notre nature.

Cisco traverse une période de transition comme jamais le secteur n'en a connu. Les clients prennent conscience de l'impact potentiel des modèles d'entreprise collaborative et des technologies Web 2.0 réseau sur leurs activités et leur vie. Nous sommes enthousiastes à l'idée de créer ces applications avec nos clients et nos employés, car notre ambition est de faire de Cisco la meilleure société au monde, et la meilleure pour le monde . Les 65 000 visages qui constituent Cisco sont pour moi une source d'inspiration quotidienne. J'ai hâte d'écrire le prochain chapitre de cette aventure avec vous.


John T. Chambers, président-directeur général
Septembre 2009