Annual Report 2002

Letter to Shareholders - French


Electronic Enrollment

Click here for online delivery of shareholder materials



Print Friendly Version

Letter to Shareholderspdf document 196 KB


John Chambers John Chambers
"Welcome Shareholders"
Watch video review by
John Chambers
Conditions requises pour la vidéo
Real Player®
28.8Kbps  56.6Kbps
100Kbps   300Kbps
Windows Media Player®
28.8Kbps  56.6Kbps
100Kbps   300Kbps

À nos actionnaires

L'exercice 2002 s'est avéré être une année pleine de défis pour l'ensemble de notre secteur d'activité et l'environnement a été particulièrement difficile pour Cisco Systems. Dans ce contexte défavorable, nous nous sommes concentrés sur les quatre leviers principaux que nous maîtrisions : la contribution aux bénéfices, la trésorerie provenant d'exploitation, le marché adressable et la productivité. Et, bien que nous aurions tous souhaité évoluer dans des conditions de marché différentes, nous sommes malgré tout satisfaits des progrès réalisés dans ces différents domaines.

Nous nous étions fixés des objectifs particulièrement ambitieux pour exploiter au maximum notre marché adressable, le but étant d'obtenir une croissance de 10 pour cent supérieure à celle de nos dix principaux concurrents d'Amérique du Nord. Nous y sommes parvenus de manière continue tout au long de l'année. Ainsi, durant le quatrième trimestre de l'exercice 2002 par exemple, la variation de notre chiffre d'affaires par rapport au quatrième trimestre 2001 a atteint 12 pour cent, alors que sur la même période le chiffre d'affaires de nos dix principaux concurrents a diminué de 44 pour cent.

Quand un marché se retourne brutalement, les sociétés qui étaient en pleine croissance traversent généralement trois phases : elles sont d'abord surprises par le phénomène, elles analysent ensuite l'ampleur et la durée de la transition, et enfin elle se préparent pour la reprise. Nous avons intégré ces trois phases dans notre stratégie. La première phase se retrouve dans notre objectif de creuser l'écart par rapport à la concurrence, la deuxième dans notre programme d'actions en six points, et la troisième phase dans le recentrage sur les quatre leviers principaux que nous maîtrisons, comme nous l'avons indiqué précédemment. Lors de toutes nos annonces de résultats trimestriels pour l'exercice 2002, nous nous sommes efforcés de mettre en valeur les progrès réalisés dans ce sens, et c'est sur cette base que je résumerai l'ensemble de l'année qui vient de s'écouler.

Nos résultats
Pour l'exercice 2002, nous avons réalisé durant chaque trimestre des progrès continus à presque tous les niveaux de nos résultats financier et opérationnel. Nous nous sommes adaptés à des conditions de marché très difficiles et nous sommes efforcés de positionner la société au mieux pour les trois à cinq ans suivant la reprise. Je me félicite des performances que nous avons réalisées au moment où nombre de nos pairs ajustaient continuellement leurs stratégies et réagissaient lentement au changement d'environnement économique. Si nous aurions aimé atteindre des revenus plus élevés, notre chiffre d'affaires de 18,9 milliards de dollars pour l'exercice 2002 traduit néanmoins d'importants gains en parts de marché sur la plupart de nos concurrents. Le bénéfice net de l'exercice 2002, conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR), s'élevait à 1,9 milliards de dollars et le bénéfice par action à 0,25 dollar, contre une perte de 1,0 milliard de dollars et une perte par action de 0,14 dollar durant l'exercice 2001. Le bénéfice net pro forma de l'exercice 2002 s'élevait à 2,9 milliards de dollars, avec un bénéfice par action de 0,39 dollar, contre un bénéfice net pro forma de 3,1 milliards de dollars et un bénéfice par action de 0,41 dollar pour l'exercice 2001.

Le flux de trésorerie positif provenant de l'exploitation continue d'osciller entre 300 et 500 millions de dollars par mois. Bien que ces chiffres varient d'un trimestre à l'autre en fonction des importantes sorties de fond (paiements d'impôts ou versements des primes de fin d'années, par exemple), nous sommes satisfaits du flux de trésorerie positif moyen provenant de l'exploitation obtenu sur l'année (1,5 milliards de dollars chaque trimestre). Notre position de trésorerie et d'investissements est passée de 18,5 milliards de dollars au cours du quatrième trimestre de l'exercice précédent à 21,5 milliards de dollars au cours du quatrième trimestre de cette année. En termes de progression des bénéfices trimestriels sur la même période, le bénéfice net pro forma est passé de 163 millions de dollars à 1,039 milliards de dollars, faisant par là-même du quatrième trimestre de l'exercice 2002 le quatrième meilleur trimestre de toute l'histoire de la société. En pourcentage du chiffre d'affaires, les bénéfices sont passés de 3,8 pour cent au quatrième trimestre 2001 à 21,5 pour cent au quatrième trimestre 2002, ce qui représente la meilleure progression réalisée depuis 1998.

Notre productivité, mesurée par le chiffre d'affaires par employé, est passée de 442 000 dollars par employé au cours du quatrième trimestre de l'exercice précédent à 540 000 dollars par employé au cours du quatrième trimestre de cette année. Cette hausse de productivité de 22 pour cent a permis à Cisco de réaliser 1,9 milliards de dollars de gains de productivité cette année.



Nous sommes tout particulièrement satisfaits des bénéfices bruts pro forma, qui sont passés de 52,3 pour cent au cours du quatrième trimestre de l'exercice précédent à 67,7 pour cent au cours du quatrième trimestre de cette année, ce qui représente un dépassement de notre objectif initial qui était de 60 pour cent. Et pour la même période, la rotation des stocks est passée de 4,6 à 7,1, conformément à notre objectif de se situer entre 7 et 8.

De même, dans le cadre de notre enquête annuelle globale de satisfaction de la clientèle, nous n'avons cessé de dépasser les objectifs fixés. Et cette année, nous continuons dans la même voie, en dépit de la situation difficile du marché. Au cours de l'exercice 2002, nous avons atteint le plus haut degré de satisfaction de la clientèle jamais obtenu, à savoir 4,63, sur une échelle d'évaluation de 0 à 5. Notre clientèle est satisfaite du service et du support offerts par Cisco et perçoit dès à présent clairement les gains de productivité que l'on peut tirer des solutions Internet.

Productivité
Lorsque l'on nous demande pourquoi nous avons foi en l'avenir de notre société et de notre secteur d'activité, notre réponse tient non seulement compte de la technologie, mais également de ce que nous disent les chefs d'entreprise et de gouvernement du monde entier. Ils comprennent clairement les opportunités d'augmentation de productivité et de niveau de vie qu'offrent les solutions Internet. En fait, ils associent véritablement Cisco, et les solutions que nous proposons, au concept de productivité. Il y a deux raisons à cela : premièrement, en raison de la manière dont nous utilisons nous-mêmes le réseau pour gagner en productivité, et deuxièmement parce que nous aidons nos partenaires et nos clients à utiliser le réseau et les solutions Internet pour accroître leur propre productivité. Lors d'une étude récente réalisée par des économistes renommés des Universités de Californie, de Berkeley et de la Brookings Institution, il apparaissait que, pour les sociétés américaines, quasiment la moitié de l'augmentation de leur productivité proviendrait des solutions Internet. En bref, c'est grâce à ces gains de productivité (notamment l'augmentation de l'efficacité de traitement et la réduction des coûts) que les sociétés parviennent à réaliser des bénéfices dans cette économie difficile.



Innovation
Les changements spectaculaires qui ont eu lieu sur le marché nous ont amenés à restructurer notre équipe de développement pour nous concentrer sur les opportunités à venir et non sur les segments de marché en perte de vitesse. Nous croyons au concept de Réseau des Réseaux, au sein duquel les réseaux des opérateurs, de nos clients, l'Internet, les réseaux sans fil, les réseaux câblés et tous les autres types de réseaux sont inter-opérables de manière transparente. Les responsables informatiques et les responsables techniques décideront eux-mêmes du type d'infrastructure à mettre en œuvre, et Cisco leur fournira les réseaux qui leur permettront de réaliser les gains de productivité les plus importants indépendamment du type de réseau utilisé. Comme nous sommes résolument tournés vers les marchés en expansion, nous avons organisé notre équipe de développement de manière à concentrer à la fois nos efforts sur les technologies qui constituent aujourd'hui notre cœur de métier et sur les marchés en croissance. En quelques mots, nous concentrons nos efforts sur le routage et la commutation, ainsi que sur les nouvelles technologies prometteuses. De manière plus conceptuelle, nous travaillons à la création d'une architecture commune et partagée de bout en bout tant au niveau matériel que logiciel. Ce concept est unique à Cisco.

Citoyenneté
Nos employés restent la force la plus importante, et nous sommes satisfaits de constater que même dans les moments difficiles, Cisco continue d'être considéré comme l'un des meilleurs employeurs aux États-Unis et dans son secteur d'activité en général. La participation des employés au capital d'entreprise constitue l'une des valeurs fondamentales de Cisco, et dans un environnement très difficile, nos employés sentent qu'ils ont un rôle à jouer pour le succès de notre société, ce qui historiquement nous a apporté la réussite par rapport à nos pairs. Nous pensons sincèrement que cette participation a motivé nos employés à œuvrer pour le succès de la société, en dépit des difficultés qu'a traversées le marché cette année.

Nous pensons également que les sociétés qui réussissent le mieux doivent être citoyennes, et nous continuons à faire des efforts en ce sens. Cette année, nous avons financé la NetAid World Schoolhouse, contribuant ainsi à offrir à des milliers d'enfants du monde entier de meilleures chances de réussite grâce à l'éducation. En octobre 2002, le programme Cisco Networking Academy™ fêtera son cinquième anniversaire. Aujourd'hui, ce programme concerne 9 900 écoles à travers le monde, avec plus de 263 000 étudiants formés à concevoir les réseaux qui permettront de créer de nouvelles opportunités. Par le biais d'un autre projet, Cisco Community Fellows Program, Cisco offre à ses employés la possibilité de travailler pour des organisations à but non lucratif. Ce projet a rencontré un vif succès. Plus de 21 organisations à travers le monde ont bénéficié de la participation de ces employés, y compris la Second Harvest Food Bank, qui estime qu'il lui aurait fallu cinq à sept ans pour réaliser l'ensemble des améliorations dont le programme lui a permis de bénéficier en seulement une année.

En ce qui concerne notre équipe dirigeante, nous avons utilisé la conjoncture actuelle pour tenter de la positionner au mieux pour l'avenir. Au cours des deux dernières années, nous avons fait évoluer les membres de notre équipe grâce à des promotions internes et au recrutement, augmentant ainsi de 50 pour cent le nombre de Senior Vice Presidents et de Vice Presidents. Et bien que nous n'ayons pas eu la possibilité d'embaucher un grand nombre de personnes à l'échelle de la société, nous avons considéré ces nouveaux arrivants comme autant de valeur ajoutée à notre équipe dirigeante et nous avons l'intention de poursuivre dans cette voie pour nous positionner pour la prochaine décennie.

Au cours de l'année passée, Cisco a également reçu une récompense très importante à nos yeux. Cisco a reçu les prix de « Best Investor Relations Officer » (Meilleures relations avec les investisseurs) et de « Best Investor Relations by a CEO » (Meilleures relations avec les investisseurs par un PDG) des magazines Barron's et Investor Relations, au cours de ce qui a été une année très difficile. Nous tenons à remercier nos actionnaires pour la confiance qu'ils nous portent, et à les assurer que nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les récompenser de cette confiance.

Sous de nombreux aspects, les maîtres mots de l'exercice 2002 ont été recentrage et exécution. Ayant cela à l'esprit, nous sommes très confiants pour l'avenir. Toutefois, il est nécessaire de contrebalancer cette confiance par une saine paranoïa. Les performances que nous obtiendrons dépendront de notre qualité d'exécution, de la rapidité avec laquelle l'inéluctable convergence des données, de la voix et de la vidéo s'effectuera, et à plus long terme, du moment où l'économie et les dépenses en capital reprendront. Néanmoins, sur tous les aspects que nous pouvons nous-mêmes maîtriser, nous sommes certains d'être bien positionnés pour assurer nos succès futurs.

Nous faisons tout notre possible pour satisfaire nos actionnaires, clients, partenaires et employés en continuant à nous préparer pour la reprise. Nous tenons à vous remercier de votre patience et votre confiance renouvelées.



Back to top