Annual Report 2008

À nos actionnaires

Bonjour, je suis John Chambers, président du conseil d’administration et PDG de Cisco Systems, Inc. Je voudrais remercier les actionnaires qui regardent actuellement.

Lorsque vous pensez à Cisco, ne raisonnez pas en termes de trimestre ou d’année car nous prenons trè;s peu de décisions en fonction de ces critè;res. Nous cherchons à évaluer les grandes tendances du marché, qu’elles impliquent directement Cisco ou non, et définissons ainsi notre vision de l’évolution du marché, en anticipant sur cinq ou dix ans. Nous essayons ensuite d’imaginer le rôle de Cisco dans cette conjoncture. En nous basant sur une stratégie différenciée, nous réfléchissons aux moyens d’atteindre nos objectifs non seulement en termes de croissance, mais également de rentabilité, puis nous nous concentrons sur les différents aspects de la mise en œuvre de cette stratégie. Qu’allons-nous mettre en place ensemble dans l’année à venir ?

En prenant du recul, on se rend compte que le réseau sort de son rôle de simple « plomberie », secteur dans lequel Cisco a bâti sa réussite, pour proposer une véritable intelligence à travers le réseau. En intégrant l’intelligence au réseau, vous pouvez changer votre maniè;re de travailler, de vivre, d’apprendre et de jouer. Mais cela peut également permettre d’atteindre un autre niveau de productivité, de mettre en place d’autres modè;les d’entreprise et de bénéficier d’autres formes de divertissement. Lorsque réfléchissons aux évolutions du marché, nous pensons également à la stratégie différenciée que nous appliquerons sur ce marché. Elle nous est dictée par nos clients au travers de ce que nous appelons les transitions de marché. Il peut s’agir de l’évolution d’une génération de produits vers une autre ou encore de transitions économiques. Il peut également s’agir de l’évolution du mode de consommation de notre clientè;le d’entreprises ou du grand public.

Cependant, l’évolution la plus importante au niveau mondial se situe probablement dans les modes de collaboration. Nous pensons que les niveaux de collaboration rendus possibles par les technologies de mise en réseau et les outils Web 2.0 permettront de passer à la génération de productivité et de divertissement suivante. L’innovation réside dans la capacité à identifier ces évolutions et à innover en interne afin de développer les produits appropriés, à acquérir des produits ou à établir des partenariats pour réaliser ces produits.

Nous sommes trè;s compétitifs dans chacun de ces domaines, même si des améliorations sont toujours possibles. L’année derniè;re, nous avons investi 5,2 milliards de dollars dans la recherche et le développement. Les résultats sont visibles aujourd’hui à travers un certain nombre de technologies émergentes, de technologies avancées et le développement de nos produits de routage et de commutation existants. La technologie TelePresence en est, selon moi, le plus bel exemple. Elle vous permet de participer à des réunions virtuelles dans le monde entier sans jamais avoir à prendre l’avion. Et, ainsi, de modifier définitivement le concept de collaboration. Nous avons apporté d’importantes améliorations dans le domaine de la commutation, en particulier dans l’environnement du centre de données avec les commutateurs Nexus 5000 et Nexus 7000. Nous avons également pu observer le développement de CRS-1, notre plate-forme de routage novatrice haut de gamme. Cette plate-forme permet de bâtir aujourd’hui l’infrastructure capable dans le futur de gérer les dizaines de millions de vidéos à venir, ainsi que de regrouper les données, les vidéos et la voix au sein d’une même architecture.

Aucune entreprise n’est en mesure de réaliser tous les produits en interne. C’est pourquoi, en observant les contiguïtés du marché, nous effectuons souvent des acquisitions, soit pour renforcer notre position, soit pour nous déplacer vers de nouveaux segments de marché. Par exemple, vous avez pu remarquer que l’année derniè;re, nous avons été trè;s présents dans le domaine des solutions sans fil, des communications unifiées et de la sécurité. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles acquisitions et de nouveaux partenariats pour faire face aux défis à venir.

Grâce à cela, nous parvenons à maintenir un portefeuille équilibré que nos concurrents ne peuvent égaler. Et nous réalisons cet équilibre non seulement d’un point de vue technologique dans le domaine du routage et de la commutation, des technologies avancées et émergentes, mais également d’un point de vue géographique puisque nous avons développé sept zones géographiques majeures à travers le monde, et enfin du point de vue des segments de clientè;le clés. Notre succè;s est dû au fait que nous avons su aborder spécifiquement tous les segments de clientè;le, que ce soit le grand public, les PME, les grandes entreprises ou les opérateurs télécoms. Cet équilibre à fait la force de Cisco et nous pensons qu’au fil du temps les produits et les opportunités offertes sur ces segments de marché seront de plus en plus étroitement liés.

J’ai toujours pensé que les meilleures entreprises au monde devaient également être les premiè;res à partager les fruits de leurs succè;s. Tout d’abord, il est vrai que c’est un comportement juste. Ensuite, pour être honnête, c’est trè;s bon pour les affaires. L’engagement de Cisco dans des initiatives citoyennes est une chose dont nous sommes tous trè;s fiers et qui nous a d’ailleurs valu de nombreux prix dans le monde entier. Au fil des ans, 2,5 millions d’étudiants ont participé au programme Networking Academy ; 700 000 étudiants y participent actuellement, dans plus de 160 pays. La mise en place d’un EcoBoard permet de développer des initiatives écologiques pour tous les éléments connectés au réseau. L’EcoBoard est une excellente opportunité commerciale pour nous, mais c’est également une initiative primordiale pour la protection de l’environnement. Nos initiatives en matiè;re d’éducation dans le monde sont en perpétuel développement, telle l’initiative sur l’enseignement en Jordanie, qui a donné naissance à un programme d’éducation au niveau mondial et un partenariat avec le Forum économique international. Nos systè;mes scolaires du 21e siè;cle, mis en place en Louisiane et au Mississippi, pourraient devenir des modè;les pour le reste du pays. Nous avons également contribué à aider la population en matiè;re d’éducation et de santé suite au terrible tremblement de terre qui a frappé la Chine.

Nous pouvons également avoir un impact sur le monde dans lequel nous vivons à la fois en créant l’entreprise de demain en terme de productivité, et en passant d’un modè;le reposant sur les notions de commandement et de contrôle à un modè;le fondé sur la collaboration et le travail d’équipe. Nous pouvons également faire la même chose en termes d’initiatives citoyennes, c’est-à-dire en permettant à Cisco de mettre en place ce que de nombreuses personnes considè;rent non seulement comme une aspiration organisationnelle au sens large, mais comme un objectif quasiment inaccessible.

Notre objectif est non seulement de devenir la meilleure entreprise au monde, mais également de devenir la meilleure entreprise pour le monde. La plupart des gens pense que c’est impossible. C’est la capacité à définir ces objectifs ambitieux et à réfléchir à la maniè;re de les atteindre qui a permis à Cisco de relever tant de défis au cours de ces deux derniè;res décennies. Nous exposons notre vision du futur, notre stratégie différenciée, puis, au cours des 12 à 18 mois suivants, nous nous concentrons sur l’exécution, c’est-à-dire sur la maniè;re de développer et de mettre en œuvre cette stratégie.

Je souhaite vous remercier pour la confiance que vous accordez à Cisco et exprimer notre volonté de continuer de mériter votre confiance dans le futur.

Encore merci et bonne journée.