Avez-vous un compte?

  •   Contenu personnalisé
  •   Vos produits et votre soutien technique

Vous voulez un compte?

Créer un compte

Qu’est-ce qu’un centre de données?

Dans sa forme la plus simple, un centre de données est une installation physique que des organisations utilisent pour héberger leurs applications et données sensibles. La conception d’un centre de données est fondée sur un réseau de ressources informatiques et de stockage qui permet de fournir des applications et des données partagées. Les éléments clés de la conception d’un centre de données comprennent les routeurs, les commutateurs, les pare-feu, les systèmes de stockage, les serveurs et les contrôleurs de distribution des applications.

Qu’est-ce qui définit un centre de données moderne?

Les centres de données modernes sont très différents de ce qu’ils étaient il y a peu de temps. L’infrastructure est passée des serveurs physiques traditionnels dans les locaux aux réseaux virtuels qui prennent en charge les applications et les charges de travail dans des ensembles d’infrastructure physique et dans un environnement en nuages multiples.

À notre époque, les données existent et sont connectées par l’intermédiaire de multiples centres de données, la périphérie et les nuages publics et privés. Le centre de données doit pouvoir assurer la communication entre ces multiples sites, à la fois dans les locaux et dans le nuage. Même le nuage public est un ensemble de centres de données. Lorsque les applications sont hébergées en nuage, elles utilisent les ressources des centres de données du fournisseur de services en nuage.

Pourquoi les centres de données sont-ils importants pour les entreprises?

Dans le monde de l’informatique d’entreprise, les centres de données sont conçus pour prendre en charge les applications et les activités commerciales, notamment :

  • Le courriel et la transmission de fichiers
  • Les applications de productivité
  • La gestion de la relation avec le client (CRM)
  • La planification de ressource d’entreprise (ERP) et les bases de données
  • Les données massives, l’intelligence artificielle et apprentissage automatique
  • Les postes de travail virtuel, les services de communication et de collaboration

Quels sont les éléments essentiels d’un centre de données?

La conception d’un centre de données comprend les routeurs, les commutateurs, les pare-feu, les systèmes de stockage, les serveurs et les contrôleurs de distribution des applications. Comme ces composants stockent et gèrent des données et des applications sensibles pour l’entreprise, la sécurité du centre de données est essentielle dans sa conception. Ensemble, ils fournissent :

L’infrastructure réseau. Elle relie les serveurs (physiques et virtualisés), les services des centres de données, le stockage et la connectivité externe aux sites des utilisateurs finaux.

L’infrastructure de stockage. Les données représentent le carburant du centre de données moderne. Des systèmes de stockage sont utilisés pour conserver cette matière précieuse.

Les ressources informatiques. Les applications sont le moteur d’un centre de données. Ces serveurs fournissent le traitement, la mémoire, le stockage local et la connectivité réseau qui alimentent les applications.

Comment fonctionnent les centres de données?

Les services de centre de données sont généralement déployés pour protéger les performances et l’intégrité des composants de base du centre de données.

Appareils de sécurité du réseau. Il s’agit notamment du pare-feu et de la protection contre les intrusions pour protéger le centre de données.

Assurance de la distribution des applications. Pour maintenir les performances des applications, ces mécanismes assurent la résilience et la disponibilité des applications grâce à un basculement automatique et à un équilibrage de charge.

Qu’y a-t-il dans un centre de données?

Les composants du centre de données nécessitent une infrastructure importante pour supporter le matériel et les logiciels du centre. Il s’agit notamment des sous-systèmes d’alimentation, des systèmes d’alimentation sans coupure (UPS), de la ventilation, des systèmes de refroidissement, des dispositifs d’extinction des incendies, des générateurs de secours et des connexions aux réseaux externes.

Quelles sont les normes applicables à l’infrastructure des centres de données?

La norme la plus largement adoptée pour la conception et l’infrastructure des centres de données est la norme ANSI/TIA-942. Elle comprend des normes pour la certification adaptée ANSI/TIA-942, qui garantit la conformité avec l’une des quatre catégories de niveaux de centres de données classés pour les niveaux de redondance et de tolérance aux défaillances.

Niveau 1 : Infrastructure du site de base Un centre de données de niveau 1 offre une protection limitée contre les événements physiques. Il présente des composants à capacité unique et un seul chemin de distribution non redondant. 

Niveau 2 : infrastructure du site à composant à capacité redondante. Ce centre de données offre une meilleure protection contre les événements physiques. Il comporte des composants à capacité redondante et un seul chemin de distribution non redondant. 

Niveau 3 : infrastructure du site pouvant être maintenue simultanément. Ce centre de données protège contre pratiquement tous les événements physiques, en fournissant des composants à capacité redondante et de multiples chemins de distribution indépendants. Chaque composant peut être retiré ou remplacé sans entraîner de perturbation des services pour les utilisateurs finaux. 

Niveau 4 : infrastructure de site résistante aux défaillances. Ce centre de données offre les plus hauts niveaux de résistance aux défaillances et de redondance. Les composants à capacité redondante et les multiples chemins de distribution indépendants permettent une maintenance simultanée et une seule à n’importe quel niveau de l’installation sans provoquer de temps d’arrêt.

Types de centres de données

On trouve de nombreux types de centres de données et de modèles de services. Leur classification dépend de leur appartenance à une ou plusieurs organisations, de leur intégration s’intègrent (ou non) dans la topologie d’autres centres de données, des technologies qu’ils utilisent pour le calcul et le stockage, et même de leur efficacité énergétique. Il existe quatre principaux types de centres de données :

Centres de données d’entreprise

Ils sont construits, détenus et exploités par des entreprises et sont optimisés pour leurs utilisateurs finaux. Le plus souvent, ils sont hébergés sur le site d’entreprise.


Centres de données de services gérés

Ces centres de données sont gérés par un tiers (ou un fournisseur de services gérés) pour le compte d’une entreprise. L’entreprise loue l’équipement et l’infrastructure au lieu de les acheter.


Centres de données en colocalisation

Dans les centres de données en colocalisation, une entreprise loue un espace dans un centre de données appartenant à d’autres et situé hors des locaux de l’entreprise. Le centre de données en colocalisation héberge l’infrastructure : bâtiment, refroidissement, bande passante, sécurité, etc., tandis que l’entreprise fournit et gère les composants, notamment les serveurs, le stockage et les pare-feu.


Centres de données en nuage

Dans cette forme de centre de données hors locaux, les données et les applications sont hébergées par un fournisseur de services en nuage tel qu’Amazon Web Services (AWS), Microsoft (Azure), ou IBM Cloud ou un autre fournisseur de service en nuage public.

Apprenez-en plus sur les centres de données et ce que l’avenir leur apportera, ainsi qu’à votre réseau


Évolution de l’infrastructure : des unités centrales aux applications en nuage

L’infrastructure informatique a connu trois grandes vagues d’évolution au cours des 65 dernières années :

  • La première vague a vu le passage des unités centrales propriétaires aux serveurs x86, installés dans les locaux et gérés par des équipes informatiques internes.
  • Une deuxième vague a été marquée par la virtualisation généralisée de l’infrastructure qui supporte les applications. Cette évolution a permis d’améliorer l’utilisation des ressources et la mobilité des charges de travail entre les ensembles d’infrastructures physiques.
  • La troisième vague est celle que nous vivons actuellement, avec le passage aux services en nuage, en nuage hybride et en nuage natif. Ce dernier désigne les applications nées dans le nuage.

Réseau distribué d’applications

Cette évolution a donné naissance au calcul distribué. Il s’agit d’un système où les données et les applications sont réparties entre des systèmes disparates, connectés et intégrés par des services de réseau et des normes d’interopérabilité pour fonctionner comme un environnement unique. Cela signifie que le terme « centre de données » est désormais utilisé pour désigner le département qui a la responsabilité de ces systèmes, quel que soit leur emplacement.

Les organisations peuvent choisir de construire et d’effectuer la maintenance de leurs propres centres de données hybrides en nuage, de louer de l’espace dans des installations de colocalisation, de consommer des services de calcul et de stockage partagés ou d’utiliser des services publics en nuage. Il en résulte qu’aujourd’hui les applications ne résident plus en un lieu unique. Elles fonctionnent dans de multiples nuages publics et privés, des offres gérées et des environnements traditionnels. À l’ère des nuages multiples, le centre de données est devenu vaste et complexe, destiné à offrir à l’utilisateur une expérience ultime.