Guest
aq19992-1440x200

Pourquoi il est temps pour les usines de passer au numérique

On dit que l’Internet des objets (IDO) est l’avenir de la technologie, mais qu’est-ce que ça signifie? Imaginez les réfrigérateurs qui rédigent la liste d’épicerie et les micro-ondes tirés tout droit de l’univers des Jetsons qui demandent peu de préparation pour concocter les plats les plus délicieux qui soient. Bien que ces concepts soient utopiques, l’IDO (aussi appelé « Industrie 4.0 ») révolutionne de façon concrète la manière dont les fabricants numérisent leurs activités et réalisent des économies.

L’Internet des objets (IDO), un terme inventé par l’entrepreneur britannique Kevin Ashton en 1999, décrit la capacité des objets usuels de communiquer entre eux par l’intermédiaire d’une connexion Internet. Ces objets peuvent prendre toutes les formes, de vos appareils électroménagers à la machinerie d’usine. La capacité d’un réseau d’entreprise de recevoir, d’analyser et de transmettre de l’information donne aux fabricants l’occasion de profiter d’une agilité accrue, d’augmenter la qualité de leur production, d’accroître l’efficacité de leur chaîne d’approvisionnement et de générer des profits plus élevés. Les entreprises comme Cisco et Rockwell Automation travaillent pour créer ces systèmes intégrés, mais comment aident-ils réellement les fabricants? 

La plupart des fabricants se fient à la demande et aux ventes pour déterminer leur production et leur inventaire et pour gérer leur chaîne d’approvisionnement. Le délai entre la production et la publication des chiffres de vente peut cependant perturber cette dernière. Les tendances du marché peuvent fluctuer. Sans visibilité immédiate sur leurs opérations et sans la souplesse d’ajuster leur production, les fabricants peuvent rater l’occasion de répondre à la demande du marché.

Nous avons établi que la connectivité peut certainement être utile aux fabricants. Intéressons-nous maintenant à la façon dont l’IDO peut bonifier leurs activités de production.

Tirer profit du traitement massif des données sur le site de production

L’IDO permet aux fabricants de profiter des données produites par les appareils connectés dans l’usine. Grâce à ces renseignements, ils peuvent assurer le suivi des pièces et du matériel, surveiller l’équipement, optimiser la production et résoudre des problèmes en temps réel. Ils reçoivent immédiatement des données sur les ventes et l’utilisation, qu’ils peuvent ensuite transmettre à la chaîne de production afin d’évaluer l’inventaire et de commander de nouvelles pièces au besoin. Cette transparence et cette instantanéité permettent aux fabricants de réduire les interruptions non planifiées, d’augmenter l’efficacité globale de leur matériel et de diminuer les risques. C’est ce que Cisco appelle l’usine connectée.

Énergie et efficacité

Lorsque les machines sont connectées à Internet, les fabricants peuvent faire bien plus que surveiller la production et le rendement. Les chaînes de production peuvent être programmées en fonction des tarifs d’électricité, de façon à réduire le coût d’exploitation global. Et en tirant parti des données sur les ventes et l’utilisation, les fabricants peuvent s’affairer à offrir des produits qui répondent réellement à la demande de la clientèle. Cela signifie que les biens superflus peuvent être éliminés ou produits à plus petite échelle. Les fabricants réalisent donc des économies et optimisent leurs stocks en expédiant immédiatement les produits recherchés, ce qui réduit le temps d’entreposage et les coûts connexes.

Économies

Les interruptions non planifiées de la production dues à la défaillance ou à la réparation d’une machine peuvent coûter des millions de dollars. Un fabricant a de meilleures chances de survie si ses dirigeants des opérations savent lorsqu’un ordinateur a besoin de maintenance et peuvent prévoir des réparations lors d’une interruption planifiée, avant qu’elles perturbent la production. L’IDO rend la maintenance prévisionnelle possible, ce qui permet à un fabricant d’accroître ses profits et d’optimiser sa production.

Camions Daimler tire profit de l’IDO dans ses installations de production en Oregon. Un réseau intelligent assure un suivi exact des stocks de matériel par rapport aux commandes et aux besoins de la chaîne d’approvisionnement; le matériel nouvellement acheté ne prend donc pas automatiquement le chemin de l’entrepôt. Ainsi, aucun entreposage ni aucune interruption inutile. Et lorsqu’une machine tombe en panne, une technologie vidéo permet de consulter un expert à distance sur demande.

Ce sont les entreprises qui adoptent la connectivité et les solutions numériques qui parviendront à se démarquer sur le marché. Cette décision n’est pas qu’intelligente : elle est nécessaire. Découvrez comment la technologie transforme la fabrication.

Article initialement publié dans le Huffington Post Canada.