Avez-vous un compte?

  •   Contenu personnalisé
  •   Vos produits et votre soutien technique

Vous voulez un compte?

Créer un compte

Les avantages procurés par la technologie Wi-Fi 6 et 5G : complémentaires et non contradictoires

Le battage médiatique mettant en avant la performance réseau s’est focalisé sur le 5G, mais n’oublions pas les avantages procurés par Wi-Fi 6. 

D’importantes mises à niveau ont été apportées au réseau cellulaire et au Wi-Fi. Tout en apportant des améliorations individuelles, ces technologies travaillent également de concert pour remplir le fossé non comblé par d’autres qui sont peut-être non adaptées à certains domaines.

Ces technologies, le 5G et le Wi-Fi 6, joueront un rôle essentiel dans les efforts fournis par les entreprises en matière de transformation numérique, dans les années à venir. En termes les plus simples, les architectes utiliseront le Wi-Fi 6 lorsqu’ils le peuvent et le 5G lorsqu’ils le doivent. Alors que le Wi-Fi 6 sera souvent plus rapide et coûtera moins cher, il ne sera pas toujours disponible. Combinées, ces technologies permettent de réaliser des économies tout en permettant d’atteindre un niveau de performance optimal.

Passons en revue quelques avantages procurés par le Wi-Fi 6 et le 5G, et analysons des exemples d’entreprises qui utilisent en même temps le Wi-Fi 6 et le 5G pour atteindre leurs objectifs.

Les avantages procurés par le Wi-Fi 6 aux entreprises

Abordons en premier lieu quelques principes de base. La Wi-Fi Alliance a renommé la spécification du IEEE 802.11ax en Wi-Fi 6, ainsi désigné, car il s’agit de la sixième génération de Wi-Fi. (La norme existante, 802.11ac, sera désormais connue sous le nom de Wi-Fi 5.)

L’un des atouts de Wi-Fi 6 souvent cité est le gain de vitesse par rapport aux itérations précédentes. Les vitesses de Wi-Fi 6 peuvent aller jusqu’à presque 10 Gbit/s, certaines étant 40 % supérieures à celles de Wi-Fi 5. En plus de fournir une vitesse supérieure, le Wi-Fi 6 répartit la capacité réseau parmi un groupe de périphériques. Cela est d’une importance cruciale au fur et à mesure que le nombre de périphériques se multiplie. D’après Statista, par exemple, le nombre moyen de périphériques connectés par personne en 2020 est estimé à 6,58, soit un nombre total d’environ 50 milliards de périphériques connectés. Le Wi-Fi 6 permettra de s’adapter à cet afflux de périphériques aussi bien au sein de l’entreprise qu’à la maison.

En revanche, le 5G sans fil devrait normalement présenter une vitesse partagée maximale théorique de 10 à 20 Gbit/s. Ainsi, le 5G sera plus rapide que le Wi-Fi 6.

Toutefois, les vitesses du Wi-Fi 6 et du 5G dépendent d’une multitude de facteurs. Une application concrète ne correspondra donc pas nécessairement ces maximums théoriques. Les facteurs comprennent le nombre de périphériques connectés à un même cellulaire 5G, la distance et les obstructions situées entre le périphérique connecté au 5G et la tour 5G. Au final, si le déploiement d’un Wi-Fi 6 est conçu et créé de manière appropriée, chaque connexion individuelle sans fil présentera probablement un débit nettement supérieur ainsi qu’une plus faible latence, comparée aux options du 5G.

5G et Wi-Fi 6

Lorsqu’il est correctement déployé, le Wi-Fi 6 garantit plus facilement une couverture quasi totale en intérieur, par rapport au 5G. Les améliorations apportées à la technologie à entrées multiples et à sorties multiples (MIMO) du Wi- 6 en sont la principale raison. Comme nous l’avons mentionné, le Wi-Fi 6 améliore la capacité réseau au fur et à mesure que le nombre de périphériques sans fil associés augmente.

Ensuite, imaginons que la plupart des entreprises vont utiliser le 5G d’un fournisseur de services sans fil. De ce fait, la principale différence entre le Wi-Fi 6 et le 5G est que le Wi-Fi est une technologie de réseau local sans fil (WLAN), tandis que le 5G est une large bande cellulaire Avec le 5G, la connectivité aux applications, les données et les services se trouvant dans un réseau local d’entreprise devront accéder à distance aux applications et aux données sur Internet, à travers un canal sécurisé comme une tunnellisation VPN d’accès à distance. D’autre part, le Wi-Fi 6 étant conçu pour intégrer un réseau local d’entreprise sécurisé, il est situé derrière un équipement périphérique de sécurité, le protégeant ainsi des réseaux non fiables.

Les périphériques Wi-Fi sont plus répandus comparés aux périphériques compatibles 5G, ou même à ceux compatibles 4G et 3G. Alors que certains des tout derniers smartphones sont actuellement fournis avec des puces compatibles 5G (et Wi-Fi 6), la plupart des autres appareils informatiques sans fil, comme les ordinateurs portables et les appareils intelligents, ne présentent souvent que des capacités de connexion au Wi-Fi. Étant donné le nombre croissant de périphériques compatibles Wi-Fi 6 et l’échéancier lié à l’infrastructure 5G, le Wi-Fi 6 peut afficher une courbe d’adoption plus rapide.

Les périphériques sans fil ont eux-mêmes tendance à consommer bien moins de batterie lorsqu’ils sont connectés au Wi-Fi, contrairement au 5G. Encore une fois, la quantité de batterie requise pour la connexion et l’envoi/réception des données varie selon divers facteurs. La batterie du Wi-Fi 6 est particulièrement performante grâce à la fonctionnalité intégrée appelée TWT (heure de réveil cible).

Le dernier point, souvent le plus important, est le coût. Comme pour les technologies précédentes des fournisseurs de services, un abonnement au 5G est bien moins onéreux que le cycle de vie de déploiement d’un Wi-Fi 6 typique. Cela est valable pour le monde connecté à l’Internet des objets-(IoT) dans lequel nous vivons actuellement. Fournir du Wi-Fi sur le lieu de travail coûte plus cher à une entreprise qu’un réseau d’opérateurs 5G.

Dans quel sens les avantages procurés par le Wi-Fi 6 et le 5G sont complémentaires

Bien entendu, la technologie 5G présente également des atouts, en comparaison avec le Wi-Fi 6. Le 5G constituera une technologie révolutionnaire pour le service informatique des entreprises, dans les domaines où le Wi-Fi n’est pas adapté. Encore une fois, la devise des architectes réseau est la suivante : utilisez le Wi-Fi lorsque vous le pouvez, et le 5G lorsque vous le devez.

Un exemple pour illustrer ce principe est le déploiement d’un capteur d’Internet des objets avec des centaines ou des milliers de périphériques d’IoT qui doivent se servir d’une connectivité sans fil. Wi-Fi 6 sera la technologie innovatrice de connexion des périphériques d’IoT au sein des bâtiments d’entreprise. Lorsqu’on a recours à l’Internet des objets hors des bâtiments d’entreprise, un capteur peut tout de même se connecter de manière fiable et avec une vitesse suffisante en recourant au 5G comme mode de transport sans fil.

Un autre exemple d’utilisation du 5G est une connectivité à Internet à large bande mobile pour un emplacement temporaire ou mobile et de demander aux autres personnes d’utiliser le Wi-Fi pour se connecter à d’autres utilisateurs sans fil. Cela est réalisable grâce à des routeurs ou pare-feu compatibles au 5G, associés à des points d’accès intégrés ou externes sans fil. D’autres utilisateurs pourront ainsi accéder à Internet au moyen d’une seule connexion 5G à large bande.

Enfin, le 5G est souvent utilisé dans les cas où le Wi-Fi a du mal à fonctionner correctement. Rappelez-vous que les fréquences du Wi-Fi 2.4 et du 5 GHz fonctionnent dans un spectre sans licence. En conséquence, les utilisateurs individuels ou les entités ne possèdent pas le spectre sans fil exploité par Wi-Fi, comme c’est le cas du spectre 5G avec licence. Cela peut générer une interférence de spectre sans fil dans des endroits comme des bâtiments à usage collectif. Dans de tels scénarios, le 5G qui fonctionne à l’aide d’un spectre avec licence d’opérateur sera certainement bien plus performant que le Wi-Fi.

Une histoire de deux technologies

Les professionnels de l’informatique ont raison de recourir au 5G, la future révolution massive dans le domaine de la connectivité sans fil en entreprise. La technologie représente une amélioration gargantuesque par rapport aux itérations du 3G, du 4G et de la technologie LTE. Toutefois, comme mentionnés, les avantages du Wi-Fi 6 ne doivent pas non plus être sous-estimés. Doté d’une multitude de fonctionnalités, il offre aux utilisateurs Wi-Fi la possibilité de se connecter de manière beaucoup plus efficace et plus fiable qu’avant. Lorsque les deux sont déployés en tandem et dans des situations appropriées, leur association fournit aux sociétés une flexibilité pour connecter les utilisateurs et périphériques au sein et hors du réseau local de l’entreprise.

Andrew Froehlich

Andrew Froelhich est le président de West Gate Networks, un fournisseur de services et de conseils en TI. Il travaille dans le secteur des TI pour les entreprises depuis plus de 15 ans. Il se concentre principalement sur le design, la mise en œuvre et l’assistance de réseaux câblés, sans fil et de voix de Cisco ainsi qu’en sécurité des réseaux. Froehlich apporte son expérience en mises à niveau d’infrastructure réseau et en développement de nouveaux réseaux. Il s’est également beaucoup impliqué dans la conception d’architectures de centres de données conçus pour fournir des applications et des services aux entreprises tolérant les erreurs destinées à des milliers d’utilisateurs.

Lauren Horwitz

Lauren Horwitz est la directrice de publication de Cisco.com, où elle est chargée du marché des infrastructures informatiques et de développer des stratégies de contenu. Auparavant, Horwitz occupait le poste de rédactrice en chef au sein du groupe Business Applications and Architecture, chez TechTarget, de rédactrice principale chez Cutter Consortium, une entreprise de recherche informatique, et de rédactrice chez American Prospect, un journal politique. Elle a reçu des récompenses de la part de l’American Society of Business Publication Editors (ASBPE), un prix de min’s Best of the Web, ainsi que le prix Kimmerling du meilleur mémoire universitaire, suite à son travail d’édition sur l’article de journal « The Fluid Jurisprudence of Israel’s Emergency Powers ».