A propos de Cisco

Plus de largeur de bande en dépit du recul économique

Diegem, le 5 Octobre 2009
Une nouvelle étude montre que la capacité de l’Internet haut débit continue à augmenter dans le monde. Par rapport à l’année dernière, la vitesse de téléchargement moyenne des 66 pays étudiés a augmenté de 49% pour atteindre 4,75 mégabits par seconde. La vitesse de téléchargement en amont (upload) moyenne a même enregistré une augmentation de 69% pour atteindre 1,3 Mbps.

Dans la liste combinée reprenant la pénétration de la large bande et la qualité, la Belgique passe de la place 17 à la place 20. La Corée du Sud ravit la première place au Japon. Grâce à la politique en matière de TIC du gouvernement, la Corée du Sud a atteint une pénétration de l’Internet haut débit de presque 100%.

La Suède arrive en tête de la liste européenne. Ce pays est, entre autres, parvenu à proposer la même qualité de large bande pour la population rurale et la population urbaine. Dans les pays à faible densité de population, il existe toutefois souvent une différence de qualité entre les zones urbaines et rurales.

L’étude a été réalisée pour la deuxième année consécutive par des chercheurs de la Saïd Business School d’Oxford et de l’Université d’Oviedo (Espagne). Ils se sont intéressés à la qualité des connexions Internet haut débit dans le monde à la demande de Cisco. Dans 62 des 66 pays examinés, la qualité de la large bande s’est améliorée pour le consommateur. Les chercheurs ont déterminé la vitesse moyenne à l’aide de 24 millions de sondages à l’échelon local.

Utilisation de l’Internet
Aujourd’hui, l’Internet est principalement utilisé pour les réseaux sociaux, les téléchargements de musiques, le streaming vidéo, les sessions de chat vidéo, la télévision sur Internet à faible résolution et le travail à domicile. Toutes ces fonctions sont parfaitement déployables dans 39 pays. À l’avenir, nous utiliserons aussi l’Internet pour le chat vidéo à haute résolution (« téléprésence ») pour communiquer, se soigner et enseigner. Par ailleurs, la télévision haute définition est également sur le chantier parallèlement à la retransmission en direct d’événements, à l’automatisation avancée et à la domotique. Selon les estimations, ces applications devraient être accessibles d’ici trois à cinq ans. Neuf pays disposent d’ores et déjà de l’infrastructure nécessaire pour utiliser ces fonctions de manière intensive. L’année dernière, seul le Japon y était préparé.

Haut débit et prospérité
« La largeur de bande impacte directement le PIB d’un pays », indique Pol Vanbiervliet, Directeur général de Cisco Belgique. « Cette étude nous permet de bien appréhender les différences de qualité de l’Internet dans les régions urbaines et non urbaines. Cette disparité peut exercer une influence sur la répartition des richesses compte tenu de l’importance croissante de l’Internet haut débit pour notre prospérité. »

Grâce à leurs projets à fibres optiques dans les villes, la Lituanie, la Bulgarie et la Lettonie talonnent la Suède. Cependant, en raison d’une faible pénétration, ces pays n’appartiennent pas encore au peloton de tête en matière de large bande. Outre la Suède et la Corée du Sud, les États-Unis et la Tchéquie ont affiché les progrès les plus remarquables. Le Vietnam, le Kenya et le Qatar ont déployé le plus d’efforts pour résorber la fracture numérique, mais se situent encore en dessous du seuil du score de qualité nécessaire pour utiliser les applications Internet actuelles sans le moindre problème.

L’étude s’est également penchée sur la qualité de la large bande dans les villes. Le Japon est arrivé en tête de ce classement avec trois villes aux quatre premières places. Elles ont toutes un score de qualité de large bande égal ou supérieur à 70. Afin de pouvoir exploiter pleinement les applications de l’avenir, il est nécessaire d’avoir un score de 50 ou plus. Un score d’au moins 30 est nécessaire pour les actuelles applications Internet. Bruxelles atteint la 45e place avec un score de 36,69, suivie à quelques encablures par Anvers, qui se classe 48e avec 35,60. Quant à Rotterdam, elle prend la onzième place avec 54,48.

La qualité de l’Internet nomade laisse à désirer
L’équipe de l’enquête a également calculé la qualité moyenne de l’Internet mobile dans le monde. Moyennant les connexions WiFi, les utilisateurs peuvent compter sur un score de large bande de 25, juste suffisant pour les applications Internet mobiles habituelles. Pour les connexions GSM 3G ou 3G+, le score retombe à 1 à peine en raison des faibles vitesses de téléchargement en amont (upload).

Besoin d'aide?

  • Vous recherchez un partenaire Cisco