About Cisco

En 2010, Cisco a observé un changement de cible de la cybercriminalité et une baisse de l'incidence des spams

Diegem, le 20 janvier 2011

Les cybercriminels s'intéressent de plus en plus à d'autres systèmes d'exploitation que Windows. De même, des applications et appareils mobiles, comme les smartphones, tablettes, lecteurs de musique ou de médias, sont de plus en plus la proie de ces criminels en ligne. C'est ce qui ressort du rapport annuel de Cisco sur la sécurité pour 2010. L'année dernière est également la première de l'histoire de l'Internet où Cisco a enregistré une baisse du volume mondial de spams.

Cette tendance à la baisse est la plus prononcée dans les économies émergentes telles que la Turquie (-87%), le Brésil (-47%) et le Vietnam (-22%). À l'inverse, Cisco a noté une augmentation du trafic de spams dans un certain nombre de pays développés où l'Internet à haut débit a le vent en poupe comme l'Allemagne (+10%), le Royaume-Uni (+99%) et la France (+115%). « Plus l'Internet est rapide, plus facile est le lancement d'une campagne de spam via des ordinateurs infectés dans des botnets ou réseaux zombis », explique Frank De Reymaeker, Systems Engineer Manager chez Cisco Belgique et Luxembourg.

L'adoption rapide et très largement répandue des appareils et applications mobiles a complètement bouleversé le paysage criminel en 2010. « Le tsunami d'attaques visant les systèmes d'exploitation des PC, mais surtout la plate-forme Windows, a incité les fournisseurs de PC à rehausser le niveau de protection de leurs produits. Ils réagissent aussi de plus en plus rapidement à d'éventuelles vulnérabilités ou dangers, et visent à automatiser et à imposer le plus possible des mises à jour et des logiciels correctifs », indique Frank De Reymaeker. « Aujourd'hui, il est plus difficile que jamais pour les escrocs d'exploiter les plates-formes des PC qui constituaient pourtant leur source principale de revenus. En 2010, ils ont été nombreux à transposer leurs activités sur des plates-formes mobiles. »

Fraude croissante via les « money mules »
Le rapport annuel de Cisco montre également que les activités criminelles virtuelles, en pleine essor, ont également besoin de plus en plus de money mules ou mulets, comme ce fut le cas en 2010. Un mulet est recruté pour le blanchiment d'argent ou de marchandises acquises illégalement. L'exemple le plus simple, et aussi le plus connu, est celui du mulet qui reçoit de l'argent sur son compte bancaire, dont il peut garder une partie à condition de virer le solde sur un autre compte. En transférant l'argent de banque en banque par l'entremise d'un ou de plusieurs intermédiaires, les fraudeurs s'attachent à en camoufler l'origine criminelle.

« Certains intermédiaires agissent en toute bonne foi et n'ont pas conscience de la nature illégale de leurs faits. D'autres y sont poussés par du chantage ou le font sous la menace. Étant donné qu'ils sont généralement assez vite dépistés et arrêtés, les criminels ont sans cesse besoin de nouveaux mulets. Ce phénomène ne fera d'ailleurs que s'amplifier en 2011 tant en importance qu'en volume. La nature des opérations de blanchiment par Internet devient malheureusement de plus en plus complexe et internationale », conclut Frank De Reymaeker.

Le communiqué de presse original en langue anglaise, que vous pouvez consulter ici, vous donne plus de détails et d'informations contextuelles sur le « 2010 Annual Security Report » de Cisco. Le rapport intégral, qui se penche aussi sur l'impact des médias sociaux et l'informatique dans les nuages, sur la sécurisation du réseau, peut être téléchargé ici.

Vous pouvez télécharger ici une photo haute résolution de Frank De Reymaeker ou la demander via james@quadrantcommunications si vous le préférez. Vous pouvez également obtenir sur simple demande des graphiques et d'autres illustrations du rapport comme la Cisco Cybercrime ROI Matrix.

A propos de Cisco - NASDAQ:CSCO - "Welcome to the Human Network"
Cisco est le chef de file mondial en matière de technologies réseau susceptibles de changer les contacts, les communications et la collaboration entre les gens. Cisco se distingue depuis déjà plus de 25 ans par son innovation technologique, sa position de leader commercial et son engagement social. Les particuliers, aussi bien que les entreprises et les pouvoirs publics, ont recours aux matériels, logiciels et services de Cisco afin d'élaborer des réseaux intelligents basés sur le protocole IP (Internet Protocol). Grâce à la technologie réseau de Cisco, les pouvoirs publics et les entreprises ont la possibilité de renforcer leur potentiel de production et leur compétitivité et d'augmenter la satisfaction des citoyens et clients.
Cisco a été créé en 1984. La société emploie plus de 63 000 personnes dans le monde et a bouclé l'exercice précédent sur un chiffre d'affaires total de 36,1 milliards de dollars. En Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, Cisco emploie plus de 900 collaborateurs. Parmi ses références locales, citons notamment Accent Jobs For People, Accenture, Arinso, Auxifina, la Banque Raiffeisen, BASF, Belgacom, Brico International, Brutélé, le Centre Hospitalier Psychiatrique de Liège, le Centre Hospitalier Universitaire de Charleroi, les Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL), Coca-Cola, Delhaize, Dexia, eBRC, Eli Lilly, le FEDICT, Fortis, Group4 Sécurité, InBev, La Poste, Lhoist, LuxAirport, Novo Nordisk, l'Office national du ducroire (ONDD), l'OTAN, Proximus, Rainbow ICT Services, Riga Natie, la RTBF, SAS Institute, SD WORX, le Service Public Fédéral des Finances, le Service Public Fédéral Personnel et Organisation, la Société des Transports Intercommunaux Bruxellois (STIB), Solvay, SWIFT, Tarkett, Thermote & Vanhalst, Toyota Motor Marketing Europe (TMME), TUI Belgium Distribution, UCB, l'Université de Liège (ULg), l'Université de Luxembourg, la Ville de Luxembourg, Volvo et Zenitel.
Informations supplémentaires sur http://www.cisco.be, http://www.cisco.lu et http://cisco.com

Cisco Belgium
Pascale Jacobs, marcom manager
De Kleetlaan 6A, B-1831 Diegem
T: +32 (0)2 778 4662
F: +32 (0)2 778 4300
E: New Emailpjacobs@cisco.com

Cisco Luxembourg
46a, avenue J-F Kennedy; L-1855 Luxembourg
T: +352 (0)2643 3311

Contact presse:
Quadrant Communications
James De Paepe
Marie Popelinkaai 3 bus 1, B-9050 Gent
T: +32 (0)9 210 53 66
M: +32 (0)477 54 43 88
E: New Emailjames@quadrantcommunications.be

 

Let Us Help

  • Find a Cisco-partner