Commutateurs : Commutateurs Cisco Catalyst, s�rie�6500

Commutateurs de gamme Catalyst 6500 avec la procédure de l'engine 720 ELAM de superviseur

18 octobre 2016 - Traduction automatique
Autres versions: PDFpdf | Anglais (22 août 2015) | Commentaires

Introduction

Ce document décrit les étapes utilisées afin d'exécuter une saisie ELAM (module inclus d'analyseur de logique) sur le Commutateurs de la gamme Cisco Catalyst 6500 (6500) cette engine 720 (Sup720) de superviseur de passage, explique les sorties les plus appropriées, et décrit comment interpréter les résultats. Cet exemple applique également aux linecards DFC3-enabled.

Conseil : Référez-vous au document d'aperçu ELAM pour un aperçu sur ELAM.

Contribué par Andrew Gossett et Yogesh Ramdoss, ingénieurs TAC Cisco.

Topologie

Dans cet exemple, les 6500 agit en tant que routeur sur un bâton afin de conduire le trafic entre les hôtes sur le VLAN 10 et le VLAN 20. ELAM est utilisé afin de valider qu'une demande de Protocole ICMP (Internet Control Message Protocol) d'hôte 10.1.1.100 reçu sur le port G5/3 du VLAN 10 est avec succès conduite de nouveau à 20.1.1.100 sur le port G5/3 du VLAN 20.

Remarque: Pour Sup720, chaque commande ELAM commence par cette syntaxe : elam de capture de show platform.

Déterminez l'engine d'expédition d'entrée

Le trafic est prévu au d'entrée le commutateur sur le port G5/3. Quand vous vérifiez les modules dans le système, vous voyez que le module 5 est le superviseur actif. Par conséquent, vous devriez configurer l'ELAM sur le module 5.

Sup720#show module 5
Mod Ports Card Type                              Model              Serial No.
--- ----- -------------------------------------- ------------------ -----------
  5    5  Supervisor Engine 720 10GE (Active)    VS-S720-10G        SAL1429N5ST

Pour Sup720, exécutez l'ELAM sur la couche 2 (L2) expédiant l'engine (technicien) avec le nom de code interne Superman. Notez que le bus de données technicien L2 (D-BUS) contient les informations d'en-tête d'origine avant que le L2 et pose 3 la consultation (L3), et le bus de résultat (RBUS) contient les résultats après les consultations L3 et L2. La consultation L3 est exécutée par le technicien L3 avec le nom de code interne Tycho.

Sup720(config)#service internal
Sup720#show platform capture elam asic superman slot 5

Remarque: La commande interne de service est exigée afin d'exécuter un ELAM sur Sup720. Cette configuration déverrouille simplement les commandes masquées.

Configurez le déclencheur

Superman ASIC prend en charge des déclencheurs ELAM pour l'ipv4, l'IPv6, et d'autres. Le déclencheur ELAM doit aligner avec le type de trame. Si la trame est une trame d'ipv4, alors le déclencheur doit également être ipv4. Une trame d'ipv4 n'est pas capturée avec un autre déclencheur. La même logique s'applique à l'IPv6. Les déclencheurs les plus utilisés généralement selon le trame-type sont affichés dans cette table :

Ipv4IPv6Tous les types de trame
  • SMAC
  • DMAC
  • IP_SA
  • IP_DA
  • IP_TTL
  • IP_TOS
  • L3_PT (ICMP, IGMP, TCP, UDP)
    • TCP_SPORT, TCP_DPORT
    • UDP_DPORT, UDP_SPORT
    • ICMP_TYPE
  • SMAC
  • DMAC
  • IP6_SA
  • IP6_DA
  • IP6_TTL
  • IP6_CLASS
  • L3_PT (ICMP, IGMP, TCP, UDP)
    • IP6_L4DATA
  • VLAN
  • SRC_INDEX
  • DST_INDEX

La plupart de ces champs devraient être explicites. Par exemple, SMAC et DMAC se rapportent à l'adresse MAC source et l'adresse MAC de destination, les IP_SA et les IP_DA se rapportent à l'ipv4 addres de source et à l'ipv4 addres de destination, et L3_PT se rapporte au type L3 Protocol, qui peut être Protocole ICMP (Internet Control Message Protocol), Protocole IGMP (Internet Group Management Protocol), TCP, ou UDP.

Remarque: Un autre déclencheur exige de l'utilisateur de fournir les données et le masque hexadécimaux précis pour la trame en question, et est en dehors de la portée de ce document.

Pour cet exemple, la trame est capturée selon la source et l'ipv4 addres de destination. Souvenez-vous que les déclencheurs ELAM permettent de divers niveaux de spécificité. Par conséquent, vous pouvez utiliser les champs supplémentaires, tels que le Time to Live (TTL), le Type de service (ToS), et le type Layer3 Protocol (L3_PT), si nécessaire. Le déclencheur de Superman pour ce paquet est :

Sup720# show platform capture elam trigger dbus ipv4 
 if ip_sa=10.1.1.100 ip_da=20.1.1.100

Commencez la capture

Maintenant que le technicien d'entrée est sélectionné et vous avez configuré le déclencheur, vous pouvez commencer la capture :

Sup720#show platform capture elam start

Afin de vérifier l'état de l'ELAM, sélectionnez la commande d'état :

Sup720#show platform capture elam status
Active ELAM info:
Slot Cpu   Asic   Inst Ver PB Elam
---- --- -------- ---- --- -- ----
5    0   ST_SUPER 0    2.2    Y
DBUS trigger: FORMAT=IP L3_PROTOCOL=IPV4 IP_SA=10.1.1.100 IP_DA=20.1.1.100
ELAM capture in progress

Une fois la trame qui apparie le déclencheur est reçue par le technicien, les expositions d'état ELAM comme terminée :

Sup720#show platform capture elam status
Active ELAM info:
Slot Cpu   Asic   Inst Ver PB Elam
---- --- -------- ---- --- -- ----
5    0   ST_SUPER 0    2.2    Y
DBUS trigger: FORMAT=IP L3_PROTOCOL=IPV4 IP_SA=10.1.1.100 IP_DA=20.1.1.100
ELAM capture completed

Interprétez les résultats

Afin d'afficher les résultats ELAM, sélectionnez la commande data. Voici un extrait des données produites ELAM qui sont les plus appropriées à cet exemple :

Sup720#show platform capture elam data 
(some output omitted)
DBUS:
VLAN ............................ [12] = 10
SRC_INDEX ....................... [19] = 0x102
L3_PROTOCOL ..................... [4] = 0 [IPV4]
L3_PT ........................... [8] = 1 [ICMP]
DMAC ............................ = 0014.f179.b640
SMAC ............................ = 0021.5525.423f
IP_TTL .......................... [8] = 255
IP_SA ........................... = 10.1.1.100
IP_DA ........................... = 20.1.1.100


RBUS:
FLOOD ........................... [1] = 1
DEST_INDEX ...................... [19] = 0x14
VLAN ............................ [12] = 20
IP_TTL .......................... [8] = 254
REWRITE_INFO
i0  - replace bytes from ofs 0 to ofs 11 with seq
  '00 05 73 A9 55 41 00 14 F1 79 B6 40'.

Avec les données de D-BUS, vous pouvez vérifier que la trame est reçue sur le VLAN 10 avec une adresse MAC source de 0021.5525.423f et une adresse MAC de destination de 0014.f179.b640. Vous pouvez également voir que c'est une trame d'ipv4 qui est originaire de 10.1.1.100, et est destinée à 20.1.1.100.

Conseil : Il y a plusieurs autres champs qui ne sont pas inclus dans cette sortie, telle que la valeur de TOS, les indicateurs IP, la longueur IP, et la longueur de la trame L2, qui sont également utiles.

Afin de vérifier sur quel port la trame est reçu, sélectionnez la commande SRC_INDEX (la logique locale de cible de source (le LTL)). Sélectionnez cette commande afin de tracer un LTL à un port ou à un groupe de ports pour Sup720 :

Sup720#remote command switch test mcast ltl-info index 102
index 0x102 contain ports 5/3

La sortie prouve que le SRC_INDEX de 0x102 trace pour mettre en communication G5/3. Ceci confirme que la trame est reçue sur le port G5/3.

Avec les données RBUS, vous pouvez vérifier que la trame est conduite au VLAN 20, et que le TTL est décrémenté de 255 dans les données de D-BUS à 254 dans le RBUS. Le REWRITE_INFO de la sortie prouve que le technicien remplace les octets 0 à 11 (les 12 premiers octets) qui représentent la réécriture d'adresse MAC pour la destination et les adresses MAC sources. Supplémentaire, vous pouvez vérifier des informations DEST_INDEX (LTL de destination) où la trame est envoyée. 

Remarque: Le bit d'inondation est placé dans le RBUS, ainsi les modifications DEST_INDEX de 0x14 à 0x8014.

Sup720#remote command switch test mcast ltl-info index 8014
index 0x8014 contain ports 5/3

La sortie prouve que le DEST_INDEX de 0x8014 trace également pour mettre en communication G5/3. Ceci confirme que la trame est envoyée pour mettre en communication G5/3.

Système de commutation virtuelle

Pour le Système de commutation virtuelle (VSS), vous devez corréler le port physique avec la carte virtuelle d'emplacement. Considérez cet exemple, où une tentative est faite pour tracer les ports ces les trames en avant qui sont envoyées à LTL 0xb42.

VSS#remote command switch test mcast ltl index b42
index 0xB42 contain ports 20/1, 36/1

Nous pouvons voir que le LTL trace aux nombres d'emplacement virtuels 20 et 36. Afin de vérifier la carte virtuelle d'emplacement, sélectionnez cette commande :

VSS#show switch virtual slot-map 
Virtual Slot to Remote Switch/Physical Slot Mapping Table:

Virtual    Remote      Physical   Module
Slot No    Switch No   Slot No    Uptime
---------+-----------+----------+----------
<some output omitted>
  20        1              4        1d07h
  21        1              5        1d08h
  36        2              4        20:03:19
  37        2              5        20:05:44

La sortie prouve que l'emplacement 20 trace pour commuter 1, le module 4, et que l'emplacement 36 trace à Comm2, le module 4. Par conséquent, LTL 0xb42 trace aux ports 1/4/1 et 2/4/1. Si ces ports sont des membres d'un Port canalisé, alors seulement un des ports en avant la trame selon le schéma configuré d'Équilibrage de charge.



Document ID: 116643