Commutateurs : Commutateurs Cisco Nexus, s�rie�7000

Le Nexus 7000 se connectant le problème dépannent

18 octobre 2016 - Traduction automatique
Autres versions: PDFpdf | Anglais (22 août 2015) | Commentaires

Introduction

Ce document décrit dépannent des procédures utilisées afin de réparer se connecter des problèmes sur la plate-forme de Cisco Nexus 7000 (N7K). Spécifiquement, ce document décrit deux scénarios visés : quand le commutateur n'envoie pas de nouveaux logs au fichier journal local et quand les nouveaux logs sont lâchés ou retardés en transit au fichier journal et au serveur locaux de Syslog.

Contribué par Charles Youssef, ingénieur TAC Cisco.

Le commutateur N7K ne fait pas des messages de show log dans la mémoire tampon locale de fichier journal

Cette section décrit comment dépanner un commutateur N7K si les messages de log n'affichent pas dans la mémoire tampon locale de fichier journal. Afin de dépanner ces questions, terminez-vous ces étapes :

  1. Vérifiez que les logs que vous comptez voir dans la mémoire tampon locale de fichier journal ont un niveau se connectant inférieur ou égal au fichier journal se connectant de niveau. Par exemple, si les logs manquants sont pour des notifications haut/bas d'interface, vérifiez que le niveau se connectant de l'ethpm (dans cet exemple, 5) est inférieur ou égal à la sévérité du logging logfile (notifications dans cet exemple, qui est 5) :
    Nexus# show logging level ethpm

    Facility Default Severity  Current Session
                                    Severity

    --------  ----------------  ---------------
    ethpm             5                 5

    0(emergencies)  1(alerts)     2(critical)
    3(errors)       4(warnings)   5(notifications)
    6(information)  7(debugging)
    Nexus# show logging

    Logging logfile:enabled
    Name - test2: Severity -
     notifications
    Size -
     10000000
  2. Si tous les nouveaux logs ne sont pas ouverts une session le fichier journal local, pas simplement les logs qui appartiennent à une catégorie spécifique, vérifient :

    1. Si le répertoire de /var/log est utilisé jusqu'à 100% :
      Nexus# show system internal flash
      Mount-on                  1K-blocks      Used   Available   Use%  Filesystem
      /                            409600     61104      348496     15   /dev/root
      /proc                             0         0           0      0   proc
      /sys                              0         0           0      0   none
      /isan                        716800    315088      401712     44   none
      /var                          51200       612       50588      2   none
      /etc                           5120      1616        3504     32   none
      /nxos/tmp                     40960         4       40956      1   none
      /var/log                      51200     51200           0    100   none
      Dans cette sortie, /var/log est 100% utilisé.

    2. Si le sous-répertoire /external a une taille de fichier très grande de libdt_helper.log :
      Nexus# show system internal dir /var/log/external/
      ./                     420
      ../                    380
      glbp.debug             231
      libfipf.24944            0
      vdc_4/                  80
      libfipf.24115            0
      vdc_3/                  80
      libfipf.23207            0
      vdc_2/                  80
      libdt_helper.log    51523584
      libfipf.5582             0
      libfipf.4797             0
      libfipf.4717             0
      messages              651264
      syslogd_ha_debug       19184
      startupdebug             0
      eobc_port_test_result    3
      mgmt_port_test_result    3
      bootup_test.log        18634
      bootup_test.3432        2526
      dmesg@                  31
      S'il est très grand, alors supprimez le fichier de libdt_helper.log à partir du répertoire avec cette commande :
      Nexus# delete log:libdt_helper.log
      Nexus#
      Sauvegardez les vieux messages dans le tampon de journalisation local à un fichier sur le bootflash avec cette commande :
      Nexus# show logging log > bootflash:oldlogs.txt
      Nexus#
      Cette commande réoriente la sortie à un fichier sur oldlogs.txt appelé par bootflash. Ceci garde une copie des vieux logs parce que le tampon de journalisation local doit être effacé ensuite avec cette commande :
      Nexus# clear logging logfile
      Nexus#
  3. En ce moment, le commutateur devrait afficher que nouveau ouvre une session le fichier journal local. Afin de confirmer ceci, écrivez le mode de configuration, et puis quittez afin de déclencher le message de log VSHD-5-VSHD_SYSLOG_CONFIG :
    Nexus# conf t
    Enter configuration commands, one per line.  End with CNTL/Z.
    Nexus(config)# end
    Nexus# show logging log
    2013 Jul 30 11:53:55 Nexus %SYSLOG-1-SYSTEM_MSG :
     Logging logfile (test2) cleared by user
    2013 Jul 30 11:55:35 Nexus %VSHD-5-VSHD_SYSLOG_CONFIG_I:
     Configured from vty by admin on dhcp-peg3-vl30-144-254-7-77.ci
    Nexus#

Remarque: Si vous rencontrez le scénario précédent-décrit, alors le commutateur est affecté par une erreur de logiciel décrite dans l'ID de bogue Cisco CSCue98451 : Nouveaux messages n'étant pas fichier journal ouvert une session. La procédure de dépannage décrite dans ce document est un contournement. La difficulté finale est d'améliorer à une version logicielle qui a la difficulté pour la bogue mentionnée ci-dessus.

Les logs de Syslog et/ou de fichier journal N7K ont retardé ou ont l'horodateur incorrect

Les nouveaux messages de log envoyés au serveur de Syslog et/ou à la mémoire tampon locale de fichier journal pourraient montrer un retard (probablement entre cinq à huit minutes). Certains des messages de log pourraient être relâchés. L'horodateur de log affiche l'horodateur de l'événement réel ou l'horodateur de la transmission de message à la mémoire tampon de serveur ou de fichier journal de Syslog.

Si tout ou une partie de ces symptômes sont produits, alors vérifiez cela :

  1. En met au point est activé sur le commutateur :
    Nexus# show debug

    Debug level is set to Minor(1)
    L2FM Daemon:
     Trace Detail is on
     default for new sessions logging level: 3
    debug ip arp event
    debug ip arp packet

    Nexus#
    Dans cet exemple, L2FM et ARP met au point sont activés.

  2. Le niveau se connectant est changé à une valeur supérieure que les valeurs par défaut pour tous les processus :
    Nexus# show logging level

    Facility  Default Severity  Current Session
                                   Severity

    --------  ----------------  ---------------
    aaa               3                3
    acllog            2                2
    aclmgr            3                3
    auth              0                0
    authpriv          3                3
    Les messages de log sont enregistrés dans une mémoire tampon interne et circulaire avant qu'ils soient fournis au Syslog/au fichier journal. Nombre de messages tenus dans cette mémoire tampon circulaire est visualisé avec cette commande :
    Nexus# show logging internal info |
     include circular

    Pending msgs in circular buffer
     (head: 8632, tail: 7333)
    Dans cet exemple, la mémoire tampon a (tête - queue) 8632 - 7333 = 1299 messages.

  3. Si l'étape précédente s'applique, alors désactivez l'active met au point et réduit les niveaux se connectants.

Remarque: Si le deuxième scénario est produit, alors le commutateur est affecté par une erreur de logiciel décrite est l'ID de bogue Cisco CSCud40436 : Des messages de Syslog retardés et abandonnés quand met au point sont activés. Cette bogue n'affecte pas la version 6.0 du système d'exploitation de Nexus (NX-OS) ; il est réparé dans des versions 6.1(3) et ultérieures NX-OS.



Document ID: 116427