Réseaux optiques : Gamme Cisco ONS 15400

Cisco ONS SONET TL1 pour débutants, version 9.2

8 février 2012 - Traduction humaine
Autres versions: PDFpdf | Anglais (4 mai 2013) | Commentaires

Table des matières

Cisco ONS SONET TL1 pour débutants, version 9.2

Qu'est-ce que TL1 ?

Types et exemples de messages TL1

Connexion à TL1

Lancement de CTC et ouverture d'une session TL1

Ouverture d'une session TL1 avec Telnet

Utilisez une interface Craft pour ouvrir une session TL1

ONS 15310-MA

Identification à TL1

Catégories et actions des commandes

Dix commandes de base

ED-T1

RTRV-T1

RTRV-ALM-T1

RTRV-COND-T1

RTRV-ALM-ALL

RTRV-COND-ALL

RTRV-PM-T1

RTRV-TH-T1

OPR-LPBK-T1

RLS-LPBK-T1

Déconnexion de TL1

Obtention d'informations sur la mise en réseau optique

Où trouver des informations sur les mises en garde et la sécurité ?

CD-ROM de documentation produit de mise en réseau optique de Cisco

Obtenir de la documentation, de l'assistance et des consignes de sécurité


Guide de démarrage rapide

Cisco ONS SONET TL1 pour débutants, version 9.2


Cisco ONS 15310-MA, Cisco ONS 15454, Cisco ONS 15454 M2 et Cisco ONS 15454 M6.


Remarque La documentation Cisco peut contenir les termes « anneau commuté à chemin unidirectionnel » et « UPSR ». Ces termes ne renvoient pas à l'utilisation des produits Cisco ONS 15xxx dans une configuration d'anneau commuté à chemin unidirectionnel. Ils désignent, avec les termes « réseau maillé avec protection de l'acheminement » et « PPMN », les fonctionnalités de protection de l'acheminement Cisco, qui peuvent servir dans n'importe quelle configuration réseau topologique. Cisco ne recommande pas l'utilisation des fonctionnalités de protection de l'acheminement dans une configuration réseau topologique spécifique.


Qu'est-ce que TL1 ?

Transaction Language 1 (TL1) est un ensemble d'instructions basées sur ASCII (American Standard Code for Information Interchange, code ASCII), ou des messages, qu'un système d'assistance à l'exploitation (OSS) utilise pour gérer un élément du réseau (NE) et ses ressources. TL1 fournit un ensemble standard de messages qui peuvent être utilisés pour communiquer entre les systèmes d'exploitation et les NE, ainsi qu'entre le personnel et les NE.

Types et exemples de messages TL1

Il existe deux principaux types de messages TL1 définis de façon standard : commandes ou réponses et messages autonomes.

1. Commandes ou réponses. Elles sont déclenchées par un utilisateur et comportent deux parties : une demande au NE afin de définir ou d'obtenir des informations et une réponse du NE contenant l'exécution ou les codes d'état et les informations requises. Une requête ou des messages d'entrée sont utilisés pour fournir les parties de requête de messages de commande au NE. Les messages de commande sont souvent appelés « messages de commande ou de réponse », la partie de requête étant un message d'entrée (OSS au NE) et la partie de réponse un message de sortie (NE à OSS).

a. Définition des informations. Les types de messages les plus simples sont ceux qui définissent les informations ou demandent au NE d'effectuer une action et renvoient un seul résultat sans données dans la réponse :

Exemple : ENT-CRS-<STS_PATH> pour créer une interconnexion de STS

b. Obtention d'informations. Certaines commandes TL1 obtiennent des informations ou demandent au NE de renvoyer des informations.

Exemple : RTRV-ALM-ALL pour afficher l'état actuel de toutes les conditions d'alarme actives

c. Message de réponse. La partie réponse du message de commande est en corrélation avec un message de requête donné. Si une commande fonctionne, le NE envoie un message de réponse contenant le code COMPLD.

Exemple :
SV192-DATA-461 2003-08-05 10:35:17

M 123 COMPLD

;

Si une commande échoue, le NE envoie une réponse d'erreur qui inclut le code DENY et qui peut contenir un message d'erreur.

Exemple :
SV192-DATA-461 2003-08-05 10:35:17

M 123 DENY

;

La liste suivante présente les réponses standard :

COMPLD : terminé

DENY : La commande TL1 a échoué

PRTL : la réponse a fonctionné partiellement. L'action demandée peut être effectuée pour certaines des technologies spécifiées mais pas pour toutes.

RTRV : La réponse a fonctionné mais elle est longue et donc renvoyée en plusieurs parties. Chaque partie a un code de réponse RTRV, mais la réponse finale a un code de réponse COMPLD.

d. Accusés de réception. Les réponses peuvent également contenir des accusés de réception intermédiaires. Les messages brefs qui informent l'utilisateur de l'état d'une commande donnée sont appelés « accusés de réception ». Lorsqu'une commande a été envoyée au NE et que le NE aura besoin de plus de deux secondes pour répondre, le NE envoie un accusé de réception qui sera suivi ultérieurement d'une réponse complète. The Cisco ONS 15310-MA, Cisco ONS 15454, Cisco ONS 15454 M2 et Cisco ONS 15454 M6 prennent uniquement en charge la réponse IP.

Exemple : IP 123
>

La liste suivante affiche les codes standard d'accusé de réception :

IP : en cours

2. Messages autonomes. Ces messages sont utilisés pour signaler des alarmes, des modifications de configuration ou des modifications de condition. La plupart de ces messages, comme ceux relatifs aux conditions d'alarme, sont spontanément déclenchés par le NE, sans aucune intervention. D'autres messages, comme ceux relatifs aux rapports des états de condition périodique ou aux valeurs des données de performance, sont planifiés par l'utilisateur NE via d'autres commandes. Étant donné que les messages autonomes ne sont pas délivrés au NE, ils ne comportent ni formats ni exemples d'entrée.

Exemple : REPT ALM

Pour obtenir des informations sur des commandes spécifiques et la syntaxe des messages autonomes, consultez le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide.

Connexion à TL1

La première chose à faire lorsque vous utilisez TL1 est de vous y connecter. Vous ne devez vous connecter à TL1 qu'une seule fois par session. Une session est un ensemble de transactions de communication relié entre au moins deux périphériques réseau. Il existe trois façons de se connecter à TL1 : via le CTC, Telnet ou l'interface Craft. Effectuez l'une des procédures suivantes pour vous connecter à TL1.

Lancement de CTC et ouverture d'une session TL1


Étape 1 Depuis le PC connecté au nœud ONS, démarrez Netscape ou Internet Explorer.

Étape 2 Saisissez l'adresse IP du nœud avec lequel vous voulez communiquer dans le champ d'adresse Web (URL) de Netscape ou d'Internet Explorer.

Étape 3 Connectez-vous au CTC. L'adresse IP de la barre de titre doit correspondre à l'adresse IP du nœud saisie à l'Étape 2.

Étape 4 Une fois connecté au CTC, il existe deux manières d'ouvrir une session TL1 :

Dans Outils, cliquez sur Ouvrir une connexion TL1 ou

cliquez sur le bouton Ouvrir une connexion TL1 dans la barre d'outils.

Étape 5 Dans la boîte de dialogue Sélectionner nœud, choisissez le nœud avec lequel vous souhaitez communiquer.

Étape 6 Cliquez sur OK.

Une fenêtre de l'interface TL1 s'ouvre. Il existe trois sous-fenêtres dans la fenêtre de l'interface TL1 : Historique des requêtes, Journal des messages ou Journal résumé et Requête TL1. Saisissez les commandes dans la fenêtre Requête TL1. Vous verrez des réponses dans la fenêtre Journal des messages. La fenêtre Historique des requêtes vous permet de rappeler les commandes précédentes en cliquant deux fois dessus.

Étape 7 Vérifiez que le bouton Se connecter est sélectionné (grisé).

Étape 8 Vous êtes prêt à vous identifier à TL1. Suivez les étapes de la "Identification à TL1" section.


Ouverture d'une session TL1 avec Telnet

Pour communiquer avec le NE ONS à l'aide des commandes TL1 via une session Telnet avec une interface Craft ou une connexion LAN, vous avez le choix entre deux ports :

Le numéro de port 3083 est un port Telnet qui utilise le protocole Telnet et les séquences d'échappement associées à Telnet.

Le numéro de port 2361 est un port Telnet d'alternative.


Remarque Le numéro de port 3082 est un port TCP/IP brut ; ce n'est pas un port interactif et il n'est pas recommandé pour une utilisation en tant que port alternatif Telnet.



Étape 1 À l'invite du DOS, entrez cmd et appuyez sur Entrée. (Les mêmes étapes peuvent également être effectuées à partir d'une invite Unix).

Étape 2 À l'invite du DOS, entrez :

TELNET <Adresse IP du nœud ou nom (NAME) du nœud> <Numéro du port (PORT)> et appuyez sur Entrée.

L'adresse IP du nœud ou le nom du nœud font référence à l'adresse IP ou au nom du nœud avec lequel vous souhaitez communiquer. Le numéro de port est le port (2361 ou 3083) pour lequel les commandes TL1 sont comprises. Si la connexion est établie, un écran affiche une invite.

Étape 3 Vous êtes prêt à vous identifier à TL1. Suivez les étapes de la "Identification à TL1" section.


Utilisez une interface Craft pour ouvrir une session TL1

ONS 15310-MA

Les cartes TCC2/TCC2P et CTX2500 possèdent deux ports d'interface intégrés pour accéder respectivement aux plateformes ONS 15454 et ONS 15310-MA. Avec une connexion LAN RJ-45, vous pouvez accéder au système en utilisant une interface de navigateur standard. Dans l'interface du navigateur, vous pouvez effectuer les fonctions Opérations, Administration, Maintenance et Mise en service en local et à distance (OAM&P) et ouvrir une fenêtre d'émulation VT100 pour entrer des commandes TL1. Si aucun navigateur n'est disponible, vous pouvez accéder au système à l'aide d'un port RS-232 à neuf broches. Le port RS-232 prend en charge l'émulation d'un VT100, de sorte que les commandes TL1 puissent être saisies directement sans navigateur. L'ONS 15310-MA a deux ports Craft série RJ-45.


Étape 1 Connectez le câble série au port RS-232 sur la carte TCC2/TCC2P active au port Craft série de XTC, de 1 ou de la carte CTX2500.

Étape 2 Configurez ainsi le logiciel d'émulation terminal (Hyperterminal) :

a. Émulation terminale : vt100

b. Bits par seconde : 9 600

c. Parité : aucune

d. BITS d'arrêt : 1

e. Contrôle de flux : aucun

Étape 3 Appuyez sur Entrée. Une invite en chevron (>) s'affiche.

Étape 4 Vous êtes prêt à vous identifier à TL1. Suivez les étapes de la "Identification à TL1" section.


Identification à TL1

Une fois que vous êtes connecté à TL1, vous devez vous identifier afin de saisir des commandes. Dans TL1, vous ne devez vous identifier qu'une seule fois par session.


Étape 1 Saisissez la commande ACT-USER :

Format de saisie :

ACT-USER:[<TID>]:<UID>:<CTAG>[::<PID>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

UID est votre ID utilisateur. Il peut compter jusqu’à 10 caractères.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

PID est votre mot de passe. Il peut compter jusqu’à 10 caractères. Les PID sont cryptés et apparaissent sous forme d'astérisque (*).

Exemple de saisie de données :

ACT-USER:PETALUMA:DXT:100::MYPASSWD;

Étape 2 Confirmez la réception d'une réponse COMPLD pour indiquer que la commande a été effectuée avec succès.

Exemple de réponse :

TID-000 1998-06-20 14:30:00

M 001 COMPLD

DXT:2003-01-02 14-04-49,0

;


Catégories et actions des commandes

Une fois connecté et identifié à TL1, vous êtes prêt à commencer à saisir des commandes et des messages autonomes TL1. Les commandes et les messages autonomes TL1 peuvent être utilisés pour accomplir diverses actions. La détermination de la commande appropriée ou du message autonome dont vous avez besoin commence par l'identification de l'action que vous souhaitez effectuer. La première partie de chaque commande et message autonome permet d'identifier l'action que la commande ou le message autonome effectue, comme indiqué dans le Tableau 1.

Tableau 1 Actions des commandes et des messages autonomes TL1 

Commandes ou messages autonomes commençant par
Action (en général)
Exemple de commande

ACT-

Activate

ACT-USER

ALW-

Autoriser

ALW-MSG-ALL

APPLY

Appliquer

APPLY

CANC (message autonome)

Rapport

CANC (signale une session annulée)

CANC-

Annuler

CANC-USER

CHG-

Modifier

CHG-ACCMD-<MOD_TACC>

CLR-

Effacer

CLR-COND-SECU

CONN-

Connecter

CONN-TACC-<MOD_TACC>

COPY-

Copier

COPY-IOSCFG

DISC-

Disconnect

DISC-TACC

DLT-

Supprimer

DLT-BLSR

ED-

Éditer ou modifier

ED-BITS

ENT-

Saisir ou créer

ENT-BLSR

EX-

Exercer

EX-SW-<OCN_BLSR>

INH-

Bloquer

INH-MSG-ALL

INIT-

initialiser

INIT-SYS

REPT (message autonome)

Rapport

REPT ALM ENV

RLS-

Libérer

RLS-EXT-CONT

RMV-

Supprimer

RMV-<MOD2>

RST-

Restaurer

RST-<MOD2>

RTRV-

Récupération

RTRV-COND-RING

SCHED-

Programmation

SCHED-PMREPT-<MOD2>

SET-

Set

SET-ATTR-ENV

SW-

Commutateur

SW-DX-EQPT

TST-

Test

TST-INSERRBITS-<MOD2>


Pour déterminer de façon plus approfondie de quelle commande ou de quel message autonome vous avez besoin, identifiez à quelle catégorie l'action s'applique (c'est-à-dire BLSR, interconnexions). Dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide, les commandes et les messages autonomes sont classés par catégorie en fonction de la zone de l'élément du réseau (NE) sur laquelle ils agissent. Par exemple, si vous souhaitez créer, modifier ou supprimer une interconnexion, vous trouverez les commandes disponibles dans la catégorie Interconnexions. Le Tableau 2 affiche des exemples d'actions, de catégories et de commandes qui s'appliquent à Cisco ONS 15310-MA, à Cisco ONS 15454, à Cisco ONS 15454 M2 et à Cisco ONS 15454 M6. Pour obtenir une liste complète des catégories, commandes et messages autonomes, reportez-vous au Cisco ONS SONET TL1 Command Guide.

Tableau 2 Quelques exemples de catégories TL1 

Pour...
Regardez dans cette catégorie
Commande applicable ou message autonome

Créer un BLSR à deux ou quatre fibres BLSR

BLSR

ENT-BLSR

Supprimer une interconnexion sur un chemin VT

Interconnexions

DLT-CRS-<PATH>

Définir les attributs du climatiseur

Alarmes et contrôles d'environnement

SET-ATTR-CONT

Retirer une carte du NE

Équipements

DLT-EQPT

Verrouiller l'accès au NE à un utilisateur

Sécurité

INH-USER-SECU

Voir les alarmes sur un BITS

Synchronisation

REPT ALM BITS1

Modifier la date sur le NE

système

ED-DAT

Débrancher un chemin/point d'accès test

Dépannage et accès test

DISC-TACC

Effectuer une commutation de la protection protection de l'acheminement sur un chemin STS

Protection

OPR-PROTNSW-<PATH>

Publier une protection de l'acheminementcommutation de la protection sur un chemin de STS

Protection

RLS-PROTNSW-<PATH>

1 REPT ALM BITS est un message autonome. Les messages autonomes sont déclenchés spontanément par le NE ou planifiés par l'utilisateur des NE via d'autres commandes.


Dans la section "Dix commandes de base" section, dix commandes sont répertoriées en détail pour vous aider à commencer à saisir les commandes TL1.

Dix commandes de base

Cette section répertorie dix commandes de base pour vous aider à commencer. Vous devez être connecté et avoir ouvert une session TL1. Après avoir utilisé une commande, confirmez la réception d'une réponse COMPLD pour indiquer que la commande a été effectuée avec succès.


Remarque Si vous recevez une réponse DENY, vérifiez d'abord la précision de la syntaxe que vous avez entrée. Si vous avez saisi la commande correctement, consultez le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide pour obtenir plus d'informations sur cette commande spécifique et ses composants.


Pour modifier les données de configuration sur un port DS1, reportez-vous à la section ED-T1.

Pour récupérer les informations de configuration relatives à un port DS1, reportez-vous à la section RTRV-T1.

Pour récupérer toutes les alarmes sur un port DS1 en particulier, reportez-vous à la section RTRV-ALM-T1.

Pour récupérer toutes les conditions sur un port DS1 en particulier, reportez-vous à la section RTRV-COND-T1.

Pour récupérer toutes les alarmes sur un système, reportez-vous à la section RTRV-ALM-ALL.

Pour récupérer toutes les conditions sur un système, reportez-vous à la section RTRV-COND-ALL.

Pour récupérer les valeurs réelles de PM sur un port DS1, reportez-vous à la section RTRV-PM-T1.

Pour récupérer les seuils en place d'un port DS1, reportez-vous à la section RTRV-TH-T1.

Pour créer un bouclage, reportez-vous à la section OPR-LPBK-T1.

Pour libérer un bouclage, reportez-vous à la section RLS-LPBK-T1.


Remarque Lorsque vous avez terminé d'utiliser TL1, n'oubliez pas de vous déconnecter. Suivez les étapes de la "Déconnexion de TL1" section, pour vous déconnecter.


Pour obtenir la documentation complète relative à TL1, reportez vous au Cisco ONS SONET TL1 Command Guide et au Guide de référence TL1 de Cisco ONS SONET. Pour obtenir un guide de référence rapide des commandes, reportez-vous au Cisco ONS SONET TL1 Command Quick Reference Guide.

ED-T1

Utiliser la commande ED-T1 modifie les attributs associés à un port DS1/T1. ED-T1 appartient à la catégorie Ports.

Format de saisie :

ED-T1:[<TID>]:<AID>:<CTAG>[:::LINECDE=<LINECDE>],[FMT=<FMT>],[LBO=<LBO>],
[TACC=<TACC>],[TAPTYPE=<TAPTYPE>],[SOAK=<SOAK>],[SFBER=<SFBER>],
[SDBER=<SDBER>],[SYNCMSG=<SYNCMSG>],[SENDDUS=<SENDDUS>],[NAME=<NAME>],
[CMDMDE=<CMDMDE>],[AISONLPBK=<AISONLPBK>],[MODE=<MODE>],
[SYNCMAP=<SYNCMAP>],[ADMSSM=<ADMSSM>],[VTMAP=<VTMAP>],
[AISVONAIS=<AISVONAIS>],[AISONLOF=<AISONLOF>],[INHFEBPLPBK=<INHFEBPLPBK>],
[BERTMODE=<BERTMODE>],[BERTPATTERN=<BERTPATTERN>],
[BERTERRCOUNT=<BERTERRCOUNT>][:<PST>[,<SST>]];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

LINECDE est un code de ligne. Les valeurs sont AMI ou B8ZS.

FMT est un format de trame. Les valeurs sont D4, ESF ou non tramés.

RES est un complément de ligne. Les valeurs sont 0-131, 132-262, 263-393, 394-524 ou 525-655.

TACC définit le STS comme un port d'accès de test avec un numéro de TAP unique sélectionné. Le numéro de TAP est compris entre 0, 1 et 999. Lorsque TACC est égal à 0 (zéro), le TAP est supprimé.

TAPTYPE est le type de point d'accès de test. Les valeurs sont DUAL ou SINGLE.

SOAK est IS-AINS pour le temps d'exposition de la transition IS, comme mesuré par intervalles de 15 minutes, de sorte que la valeur 4 soit traduite en un temps d'exposition de 1 heure. La gamme autorisée est de 0 à 192 intervalles (maximum de 48 heures).

SFBER identifie le port SFBER. Les valeurs valides sont 1E-3, 1E-4 or 1E-5.

SDBER identifie le port SDBER. Les valeurs valides sont 1E-5, 1E-6,...1E-9.

SYNCMSG est le message d'état de synchronisation. Les valeurs sont NON ou OUI.

SENDDUS est le message d'état de synchronisation. Ne l'utilisez pas pour la synchronisation (DUS). Facultatif pour ONS 15310-MA, ONS 15454, ONS 15454 M2 et ONS 15454 M6.

NAME est le nom. Celle-ci peut contenir au maximum 32 caractères.

Type de MODE de DS1MODE.

SYNCMAP est le mappage de synchronisation pour l'installation DS1. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

ADMSSM est le message d'état de synchronisation d'administration. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

VTMAP est le port du type de mappage VT pour ce STS particulier. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

INHFELPBK indique si les bouclages d'extrémité sont bloqués sur l'installation. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

AISONLPBK est l'AIS à envoyer sur un type de bouclage donné.

CMDMDE est le mode de commande. Les valeurs sont FRCD ou NORM.

AISVONAIS est activé ou désactivé.

AISONLOF est activé ou désactivé.

BERTMODE indique le mode [générateur du schéma de test (TPG) ou moniteur du schéma de test (TPM)] du port pour BERT.

BERTPATTERN spécifie le modèle d'erreur à injecter pour BERT.

BERTERRCOUNT est le nombre entier. Valeur - 1 indique que BERT est désactivé/n'est pas pris en charge.

PST est l'état principal. Les valeurs sont IS ou OOS.

SST est l'état secondaire. Les valeurs sont MT ou AINS.

Exemple de saisie de données :

ED-T1:CISCO:FAC-2-1:1223:::LINECDE=AMI,FMT=ESF,LBO=0-131,TACC=8,TAPTYPE=SINGLE,SOAK=10,SFBER=1E-4,SDBER=1E-6,SYNCMSG=Y,SENDDUS=Y,NAME="T1 PORT",CMDMDE=FRCD,AISONLPBK=AIS_ON_LPBK_ALL,MODE=FDL,SYNCMAP=ASYNC,ADMSSM=STU,VTMAP=GR253,AISVONAIS=Y,AISONLOF=Y,INHFELPBK=N, BERTMODE=NONE,BERTPATTERN=NONE,BERTERRCOUNT=0:IS,AINS;

RTRV-T1

Pour récupérer les données de configuration sur un port DS1, utilisez la commande RTRV-T1. RTRV-T1 appartient à la catégorie Ports.

Format de saisie :

RTRV-T1:[<TID>]:<AID>:<CTAG>[::::];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

Exemple de saisie de données :

RTRV-T1:TID:FAC-2-1:1223;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>::[LINECDE=<LINECDE>],[FMT=<FMT>],[LBO=<LBO>],[TACC=<TAP>],[TAPTYPE=<TAPTYPE>],[SOAK=<SOAK>],[SOAKLEFT=<SOAKLEFT>],[SFBER=<SFBER>],[SDBER=<SDBER>],[NAME=<NAME>],[SYNCMSG=<SYNCMSG>],[SENDDUS=<SENDDUS>],[RETIME=<RETIME>],[AISONLPBK=<AISONLPBK>],[AISVONAIS=<AISVONAIS>],[AISONLOF=<AISONLOF>],[MODE=<MODE>],[SYNCMAP=<SYNCMAP>],[ADMSSM=<ADMSSM>],[PROVIDESYNC=<PROVIDESYNC>],[VTMAP=<VTMAP>],[INHFELPBK=<INHFELPBK>],[BERTMODE=<BERTMODE>],[BERTPATTERN=<BERTPATTERN>],[BERTERRCOUNT=<BERTERRCOUNT>],[BERTERRRATE=<BERTERRRATE>],[BERTSYNCSTATUS=<BERTSYNCSTATUS>]:<PST>,[<SST>]”
;

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

LINECDE est un code de ligne. Les valeurs sont AMI ou B8ZS.

FMT est un format de trame. Les valeurs sont D4, ESF ou non tramés.

Le RES est un complément de ligne. Les valeurs sont 0-131, 132-262, 263-393, 394-524 ou 525-655.

Le TAP définit le STS comme un port d'accès de test avec un numéro de TAP unique sélectionné. Le numéro de TAP est compris entre 0, 1 et 999. Lorsque TACC est égal à 0 (zéro), le TAP est supprimé.

TAPTYPE est le type de point d'accès de test. Les valeurs sont DUAL ou SINGLE.

SOAK - IS-AINS pour le temps d'exposition de la transition IS, comme mesuré par intervalles de 15 minutes, de sorte que la valeur 4 soit traduite en un temps d'exposition de 1 heure. La gamme autorisée est de 0 à 192 intervalles (maximum de 48 heures).

SOAKLEFT est le temps restant pour la transition d'OOS-AINS à IS, mesuré par intervalles d'une minute.

SFBER identifie le port SFBER. Les valeurs valides sont 1E-3, 1E-4 or 1E-5.

SDBER identifie le port SDBER. Les valeurs valides sont 1E-5, 1E-6,...1E-9.

NAME est le nom.

SYNCMSG indique si le message d'état de synchronisation est activé ou désactivé sur l'installation de T1. Facultatif pour ONS 15310-MA, ONS 15454, ONS 15454 M2 et ONS 15454 M6.

SENDDUS est le message d'état de synchronisation. Ne l'utilisez pas pour la synchronisation (DUS). Facultatif pour ONS 15310-MA, ONS 15454, ONS 15454 M2 et ONS 15454 M6.

RETIME indique s'il est nécessaire de rechronométrer. Les valeurs sont NON ou OUI. Facultatif pour ONS 15310-MA, ONS 15454, ONS 15454 M2 et ONS 15454 M6.

AISONLPBK est l'AIS à envoyer sur un type de bouclage donné.

AISVONAIS est activé ou désactivé.

AISONLOF est activé ou désactivé.

Type de MODE de DS1MODE.

SYNCMAP est le mappage de synchronisation pour l'installation DS1. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

ADMSSM est le message d'état de synchronisation d'administration. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

PROVIDESYNC indique si l'installation fournit la synchronisation. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

VTMAP est le port du type de mappage VT pour ce STS particulier. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

INHFELPBK indique si les bouclages d'extrémité sont bloqués sur l'installation. Uniquement pris en charge sur ONS 15454.

BERTMODE indique le mode [générateur du schéma de test (TPG) ou moniteur du schéma de test (TPM)] du port pour BERT.

BERTPATTERN spécifie le modèle d'erreur à injecter pour BERT.

BERTERRCOUNT est le nombre entier. Valeur - 1 indique que BERT est désactivé/n'est pas pris en charge.

BERTERRRATE spécifie le taux d'erreurs BERT reçu.

BERTSYNCSTATUS est l'état de synchronisation des valeurs BERT. Le type de paramètre est Y_N, qui indique si l'état de synchronisation est supérieur ou inférieur.

PST_PSTQ est l'état principal.

SSTQ est l'état secondaire.

Exemple de réponse :

TID-000 1998-06-20 14:30:00
M 001 COMPLD
"FAC-2-1::LINECDE=AMI,FMT=ESF,LBO=0-131,TACC=8,TAPTYPE=DUAL,SOAK=52,SOAKLEFT=12-25,SFBER=1E-4,SDBER=1E-7,NAME=\"T1 PORT",SYNCMSG=Y,SENDDUS=Y,RETIME=Y,AISONLPBK=ALL,AISVONAIS=Y,AISONLOF=Y,MODE=FDL,SYNCMAP=ASYNC,ADMSSM=STU,PROVIDESYNC=N,VTMAP=GR253,INHFELPBK=N,BERTMODE=NONE,BERTPATTERN=NONE,BERTERRCOUNT=,BERTERRRATE=NONE,BERTSYNCSTATUS=N:OOS-AU,AINS";
;

RTRV-ALM-T1

Utilisez la commande RTRV-ALM-T1 pour récupérer toutes les alarmes sur un port E1 spécifique. La commande RTRV-ALM-T1 est répertoriée comme RTRV-ALM-<MOD2ALM> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. RTRV-ALM-T1 est de catégorie par défaut.

Format de saisie :

RTRV-ALM-<MOD2ALM>:[<TID>]:<AID>:<CTAG>::[<NTFCNCDE>],[<CONDTYPE>],[<SRVEFF>][<LOCN>],[<DIRN>][,];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

CONDTYPE est la condition d'alarme.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

LOCN est l'emplacement associé à une commande spécifique.

DIRECTION est la direction d'extraction du nombre de PM.

Exemple de saisie de données :

RTRV-ALM-OC12:ELDRIDGE:FAC-5-1:225::MN,SD,SA,NEND,RCV;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>,[<AIDTYPE>]:<NTFCNCDE>,<CONDTYPE>,<SRVEFF>,[<OCRDAT>],[<OCRTM>],[<LOCN>],[<DIRN>]:[<DESC>]”
;

AID affiche le port en question.

AIDTYPE affiche le type du port.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

CONDTYPE est le type d'état de l'alarme.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

OCRDAT est la date à laquelle l'événement ou la violation spécifique se sont produits.

OCRTM est la date à laquelle l'événement ou la violation spécifique se sont produits.

LOCN est l'emplacement associé à une commande spécifique.

DIRECTION est la direction d'extraction du nombre de PM.

DESC est une description de condition.

Exemple de réponse :

TID-000 1998-06-20 14:30:00
M 001 COMPLD
“FAC-5-1,OC12:MJ,SD,SA,09-05,12-30-20,NEND,RCV:\"NIVEAU DE DÉGRADATION DES BER AU SIGNAL\”,”
;

RTRV-COND-T1

Utilisez la commande RTRV-COND-T1 pour récupérer toutes les conditions sur un port DS1 spécifique. La commande RTRV-COND-T1 est répertoriée comme RTRV-COND-<MOD2ALM> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. RTRV-COND-T1 appartient à la catégorie par défaut.

Format de saisie :

RTRV-COND-<MOD2ALM>:[<TID>]:<AID>:<CTAG>::[<TYPEREQ>],[<LOCN>],[<DIRN>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

TYPEREQ est le type de condition à récupérer. Une valeur nulle équivaut à ALL.

LOCN est l'emplacement associé à une commande spécifique.

DIRECTION est la direction d'extraction du nombre de PM.

Exemple de saisie de données :

RTRV-COND-T1::FAC-1-1:56::TX-AIS;

RTRV-ALM-T1::FAC-1-1:55;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>,[<AIDTYPE>]:[<NTFCNCDE>],<TYPEREP>,[<SRVEFF>],[<OCRDAT>],[<OCRTM>],<LOCN>,<DIRECTION>,[<DESC>]”
;

AID affiche le port en question.

AIDTYPE affiche le type du port.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

TYPEREP est la condition en elle-même.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

OCRDAT est une date (facultatif).

OCRTM est une heure (facultatif).

LOCN est l'emplacement associé à une commande spécifique.

DIRECTION est la direction d'extraction du nombre de PM.

DESC est une description de condition.

Exemple de réponse :

TID-000 1998-06-20 14:30:00
M 001 COMPLD
“FAC-1-1,T1:NR,TX-AIS,NSA,07-27,05-20-54,NEND,TRMT,\"Indicateur d'alarme dans TX\””
;

   rtp1-454tl1-1 2008-07-27 06:42:29

M 55 COMPLD

   “FAC-1-1,T1:MN,LOS,NSA,07-27,05-20-54,NEND,RCV,\"Perte du signal\”

;

RTRV-ALM-ALL

Utilisez la commande RTRV-ALM-ALL pour récupérer toutes les alarmes sur le système. RTRV-ALM-ALL appartient à la catégorie par défaut.

Format de saisie :

RTRV-ALM-ALL:[<TID>]:[<AID>]:<CTAG>::[<NTFCNCDE>],[<CONDITION>],[<SRVEFF>],[<LOCN>],[<DIRN>],[,];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès ALL.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

CONDTYPE est le type d'état de l'alarme.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

LOCN est associé à une commande spécifique. Identifie l'emplacement à partir duquel le mode PM doit être récupéré. Le type de paramètre est LOCATION, qui correspond à l'emplacement sur lequel l'action aura lieu.

DIRN est la direction d'extraction du nombre de PM. Le type de paramètre est DIRECTION, qui correspond aux directions de transmission et de réception.

Exemple de saisie de données :

RTRV-ALM-ALL:COTATI:ALL:229::MN,PWRRESTART,NSA,NEND,RCV;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“[<AID>],[<AIDTYPE>]:<NTFCNCDE>,<CONDTYPE>,<SRVEFF>,<OCRDAT>,
<OCRTM>,,:[<DESC>],[<AIDDET>]”
;

AID affiche le port en question.

AIDTYPE affiche le type du port.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

CONDTYPE est le type d'état de l'alarme.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

OCRDAT est une date.

OCRTM est une heure.

DESC est une description de condition.

AIDDET est l'identification supplémentaire des équipements.

Exemple de réponse :

TID-000 1998-06-20 14:30:00
M 001 COMPLD
“SLOT-2,EQPT:MN,PWRRESTART,NSA,08-01,14-25-59,,:\“REDÉMARRAGE POWER FAIL\”,DS1-14”
;

RTRV-COND-ALL

Utilisez la commande RTRV-COND-ALL pour récupérer toutes les conditions sur le système. RTRV-COND-ALL appartient à la catégorie par défaut.

Format de saisie :

RTRV-COND-ALL:[<TID>]:[<AID>]:<CTAG>::[<TYPEREQ>],[<LOCN>],[<DIRN>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès ALL.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

TYPEREQ est le type de condition à récupérer. Une valeur nulle équivaut à ALL.

LOCN indique l'emplacement.

DIRECTION est la direction de PM par rapport à l'entité identifiée par l'AID.

Exemple de saisie de données :

RTRV-COND-ALL:DXT:ALL:229::LOS;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>,[<AIDTYPE>]:[<NTFCNCDE>],<TYPEREP>,[<SRVEFF>],[<OCRDAT>],[<OCRTM>],[<LOCN>],[<DIRN>],[<DESC>]”
;

AID affiche le port en question.

AIDTYPE affiche le type du port.

NTFCNCDE est le code de notification à 2 caractères. Les valeurs sont CL (effacée), CR (critique), MJ (majeure), MN (mineure), NA (non générée) et NR (non signalée).

TYPEREP est la condition en elle-même.

SRVEFF est l'effet sur le service engendré par l'état de l'alarme. Les valeurs sont NSA (sans conséquence sur le service) ou SA (conséquence sur le service).

OCRDAT est une date (facultatif).

OCRTM est une heure (facultatif).

LOCN indique l'emplacement.

DIRECTION est la direction de PM par rapport à l'entité identifiée par l'AID.

DESC est une description de condition.

Exemple de réponse :

   rtp1-454tl1-1 2008-07-27 06:36:14

M 11 COMPLD
“FAC-3-2,OC3:MN,LOS,NSA,07-27,10-16-28,NEND,RCV,\"Perte du signal\””
;

RTRV-PM-T1

Utilisez la commande RTRV-PM-T1 pour récupérer les valeurs de surveillance des performances réelles sur un port DS1. La commande RTRV-PM-T1 est répertoriée comme RTRV-PM-<MOD2> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. RTRV-PM-T1 appartient à la catégorie Performance.

Format de saisie :

RTRV-PM-<MOD2>:[<TID>]:<AID>:<CTAG>::[<MONTYPE>],[<MONLEV>],[<LOCN>],
[<DIRECTION>],[<TMPER>],[<DATE>],[<TIME>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

MONTYPE est un type surveillé. Une valeur nulle équivaut à ALL.

MONLEV indique le niveau distinctif pour le paramètre surveillé requis. MONLEV est au format de LEVEL-DIRN où LEVEL est la valeur mesurée du paramètre surveillé (MONVAL) et DIRN est le type de DIRN. Une valeur nulle sélectionne par défaut 1-UP, ce qui signifie qu'il affiche uniquement les valeurs 1 et supérieures.

LOCN indique l'emplacement. Une valeur nulle sélectionne par défaut NEND.

DIRECTION est la direction de PM par rapport à l'entité identifiée par l'AID. DIRN sélectionne par défaut ALL, ce qui signifie que la commande récupère tous les registres indépendamment de la direction de PM. Les valeurs sont BTH (les deux), RCV (réception) et TRMT (transmission).

TMPER est la période d'accumulation pour les informations de PM. Une valeur nulle sélectionne par défaut 15-MIN.

DATE est la date de début de PM ou la période du registre de stockage spécifiée dans TMPER. DATE est au format MM-DD où MM (mois de l'année) s'étend de 1 à 12 et DD (jour du mois) s'étend de 1 à 31. Une valeur nulle sélectionne par défaut la date actuelle.

TIME est l'heure de début de PM ou la période du registre de stockage spécifiée dans TMPER. TIME est au format HH-MM où HH (heure du jour) s'étend de 0 à 23 et MM (minute) s'étend de 0 à 59. Une valeur nulle sélectionne par défaut l'heure actuelle (HH-MM).

Exemple de saisie de données :

RTRV-PM-T1:TID:FAC-2-1:123::CVL,10-UP,NEND,BTH,15-MIN,04-11,12-45;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>,[<AIDTYPE>]:<MONTYPE>,<MONVAL>,[<VLDTY>],[<LOCN>],[<DIRECTION>],
[<TMPER>],[<MONDAT>],[<MONTM>]”
;

AID affiche le port en question.

AIDTYPE affiche le type du port.

MONTYPE affiche le type du seuil.

MONVAL affiche la valeur.

VLDTY indique si une valeur de PM complète a été retournée.

LOCN indique l'emplacement.

DIRECTION est la direction.

TMPER est la période d'accumulation.

MONDAT est la date.

MONTM est l'heure.

Exemple de réponse :

   rtp1-454tl1-1 2008-07-27 09:34:41

M 43 RTRV
“FAC-1-1,T1:CVL,0,PRTL,NEND,RCV,15-MIN,07-27,09-30”
;

RTRV-TH-T1

Utilisez la commande RTRV-TH-T1 pour récupérer les seuils en place pour un port DS1. La commande RTRV-TH-T1 est répertoriée comme RTRV-TH-<MOD2> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. RTRV-TH-T1 appartient à la catégorie Performance.

Format de saisie :

RTRV-TH-<MOD2>:[<TID>]:<AID>:<CTAG>::[<MONTYPE>],[<LOCN>],<TMPER>[::];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès utilisé pour indiquer le logement et port.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

MONTYPE est un type surveillé. Une valeur nulle équivaut à ALL.

LOCN est l'emplacement. Une valeur nulle sélectionne par défaut NEND. Les valeurs sont NEND (Near End, rapproché). ou FEND (far end, extrémité).

TMPER indique la période d'accumulation. Une valeur nulle sélectionne par défaut 15-MIN.

Exemple de saisie de données :

RTRV-TH-T1:CISCO:FAC-1-1:1234::CVL,NEND,15-MIN;

Format de réponse :

SID DATE TIME
M CTAG COMPLD
“<AID>,[<AIDTYPE>]:<MONTYPE>,[<LOCN>],,<THLEV>,[<TMPER>]”
;

AID est l'identifiant d'accès ALL.

AIDTYPE spécifie le type d'AID.

MONTYPE indique le type surveillé.

LOCN est un emplacement.

THLEV est la valeur du seuil.

TMPER est la période d'accumulation pour les informations de PM.

Exemple de réponse :

rtp1-454tl1-1 2008-07-27 09:34:41

M 43 RTRV

“FAC-1-1,T1:CVL,0,PRTL,NEND,RCV,15-MIN,07-27,09-30”

;

OPR-LPBK-T1

Utilisez la commande OPR-LPBK-T1 pour établir un bouclage. La commande OPR-LPBK-T1 est répertoriée comme OPR-LPBK-<MOD2> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. OPR-LPBK-T1 appartient à la catégorie Dépannage et accès test.

Format de saisie :

OPR-LPBK-<MOD2>:[<TID>]:<AID>:<CTAG>::[<LOCATION>],,,[<LPBKTYPE>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

AID est l'identifiant d'accès. Les valeurs valides sont installation, DS1 et STS.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

LOCATION est l'emplacement où l'opération doit être effectuée.

LPBKTYPE est un type de bouclage et est facultatif. LPBKTYPE peut être FACILITY ou TERMINAL.

Exemple de saisie de données :

OPR-LPBK-T1::FAC-17-2:33::,,,FACILITY;

RLS-LPBK-T1

Utilisez la commande RLS-LPBK-T1 pour libérer un bouclage. La commande RLS-LPBK-T1 est répertoriée comme RLS-LPBK-<MOD2> dans le Cisco ONS SONET TL1 Command Guide. T1 n'est que l'une des options que vous pouvez saisir. RLS-LPBK-T1 appartient à la catégorie Dépannage et accès test.

Format de saisie :

RLS-LPBK-<MOD2>:[<TID>]:<SRC>:<CTAG>::[<LOCATION>],,,[<LPBKTYPE>];

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

SRC est l'identifiant d'accès. Les valeurs valides sont installation, DS1 et STS.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

LOCATION est l'emplacement où l'opération doit être effectuée.

LPBKTYPE est un type de bouclage et est facultatif. LPBKTYPE peut être FACILITY ou TERMINAL.

Exemple de saisie de données :

RLS-LPBK-T1::FAC-17-2:34::,,,INSTALLATION;

Déconnexion de TL1

Lorsque vous avez fini d'utiliser TL1, vous devez vous déconnecter de la session. Vous ne devez vous déconnecter de TL1 qu'une seule fois par session.


Étape 1 Si vous vous êtes connecté à TL1 via CTC, vous devez vous déconnecter en appuyant sur le bouton Disconnect ou en exécutant la commande CANC-USER, tel qu'indiqué dans les étapes suivantes.

Si vous vous êtes connecté à TL1 via l'interface Telnet ou Craft, vous devez vous déconnecter en exécutant la commande CANC-USER.

Format de saisie :

CANC-USER:[<TID>]:<USERID>:<CTAG>;

TID est le nom du nœud auquel vous souhaitez accéder. Si vous souhaitez uniquement interroger le nœud auquel vous vous êtes connecté, ne remplissez pas le champ TID.

USERID est votre ID utilisateur. Jusqu'à 10 caractères alphanumériques.

CTAG désigne toute gamme de caractères non vides qui ne doit pas être unique.

Exemple de saisie de données :

CANC-USER:PETALUMA:DXT:100;

Étape 2 Confirmez la réception d'une réponse COMPLD pour indiquer que la commande a été effectuée avec succès.

Exemple de réponse :

TID001 03-07-22 02:45:12

M 100 COMPLD

;


Obtention d'informations sur la mise en réseau optique

Cette section contient des informations spécifiques aux produits de mise en réseau optique. Pour obtenir des informations sur tout Cisco, reportez-vous à la section Obtenir de la documentation, de l'assistance et des consignes de sécurité.

Où trouver des informations sur les mises en garde et la sécurité ?

Pour obtenir des informations sur les mises en garde et la sécurité, reportez-vous au document Informations relatives à la conformité et à la sécurité des produits de transport optique de Cisco, qui accompagne le produit. Ce document décrit les informations relatives à la sécurité et à la conformité aux réglementations internationales pour le système Cisco ONS 15454. Il comprend également les traductions des mises en garde figurant dans la documentation du système ONS 15454.

CD-ROM de documentation produit de mise en réseau optique de Cisco

La documentation relative à la mise en réseau optique, y compris la documentation produit Cisco ONS 15xxx, est disponible dans un coffret CD-ROM fourni avec votre produit. Le CD-ROM de documentation produit de mise en réseau optique est mis à jour régulièrement et peut être plus actuel que la documentation imprimée.

Obtenir de la documentation, de l'assistance et des consignes de sécurité

Pour obtenir plus d'informations sur la façon d'obtenir de la documentation, sur l'envoi d'une demande de service et sur la collecte de renseignements supplémentaires, consultez le bulletin mensuel What’s New in Cisco Product Documentation (Quoi de neuf dans la documentation des produits de Cisco), qui présente, par ailleurs, toute la documentation technique récente et révisée disponible sur les produits Cisco, à l'adresse suivante :

http://www.cisco.com/en/US/docs/general/whatsnew/whatsnew.html

Abonnez-vous au flux RSS What's New in Cisco Product Documentation et programmez l'envoi direct de contenus vers votre bureau, à l'aide d'une application de type lecteur. Le service de flux RSS est gratuit et Cisco prend actuellement en charge la syndication RSS version 2.0.