Commutateurs : Logiciels de r�seau �tendu BPX/IGX/IPX Cisco

Script de mise à niveau logicielle nœud par nœud des commutateurs WAN

16 décembre 2015 - Traduction automatique
Autres versions: PDFpdf | Anglais (22 août 2015) | Commentaires


Contenu


Introduction

Ce document décrit Cisco a recommandé le processus de point 34 pour un IPX réussi, gamme 8400 IGX commutent, ou mise à niveau logicielle du commutateur de gamme 8600 BPX. Cette mise à jour est pour des réseaux exécutant une version de logiciel de commutation WAN qui prend en charge la caractéristique de mise à niveau noeud par noeud. Ce document répertorie les étapes exigées minimum, et puis adresse chaque étape de manière assez détaillée. Le plan tracé les grandes lignes dans ce document a été utilisé pour améliorer avec succès des réseaux de Cisco IPX/IGX/BPX.

Ce document est destiné pour être utilisé comme aide pour conduire des mises à niveau logicielles du commutateur réussies, mais n'est pas une substitution pour la planification appropriée avec votre ingénieur de vente de Cisco, technicien système, ou gestionnaire de comptes.

attention Attention : Il est essentiel que vous suiviez les étapes dans le planificateur BLÊME de mise à niveau logicielle du commutateur avant d'exécuter les étapes ci-dessous. Exécuter les étapes répertoriées ci-dessous sans consulter d'abord le planificateur de mise à jour aura comme conséquence des problèmes de réseau.

Conditions préalables

Conditions requises

Aucune spécification déterminée n'est requise pour ce document.

Conventions

Pour plus d'informations sur les conventions utilisées dans ce document, reportez-vous aux Conventions relatives aux conseils techniques Cisco.

Composants utilisés

Ce document n'est pas limité à des versions de matériel et de logiciel spécifiques.

Les informations présentées dans ce document ont été créées à partir de périphériques dans un environnement de laboratoire spécifique. Tous les périphériques utilisés dans ce document ont démarré avec une configuration effacée (par défaut). Si vous travaillez dans un réseau opérationnel, assurez-vous de bien comprendre l'impact potentiel de toute commande avant de l'utiliser.

Fond

Mises à jour pour commuter le logiciel pour les Produits IPX/IGX/BPX, tout en habituellement exigeant une certaine planification, souvent résultat dans peu ou pas de panne de réseau perçue.

La technique utilisée pour réaliser les mises à jour qui n'affectent pas service est demeurée la même depuis des versions très tôt du produit. Avant la version 8.4, l'architecture logicielle IPX/IGX/BPX a exigé que tous les Noeuds dans un réseau exécutent la même version principale du logiciel de commutation. Afin de répondre à cette exigence, il était nécessaire des Noeuds upgrade all en même temps.

À mesure que les réseaux augmentaient dans la taille, ainsi faisaient la quantité du trafic d'administration générée au moment de la mise à jour. En conséquence cette procédure a été conçue pour assurer une mise à niveau en douceur dans n'importe quelle taille de réseau. Cette technique de mise à jour est la ligne de conduite recommandée quand vous améliorez d'une version logicielle qui prend en charge la caractéristique de mise à niveau noeud par noeud à une autre version logicielle qui prend en charge également la caractéristique de mise à niveau noeud par noeud.

La caractéristique de Noeud-par-noeud permet plusieurs des étapes à concevoir en fonction seulement ces Commutateurs IPX/IGX/BPX qui sont mis à jour. Ceci qui travaille tient compte d'un plus grand contrôle pendant une mise à niveau logicielle du commutateur.

Dans ce document les Noeuds de réseau à mettre à jour s'appellent les noeuds de destination. On assume que des noeuds de destination sont un sous-ensemble de toute la population de noeud de réseau. Un nombre raisonnable de noeuds de destination dans un réseau 100-node serait 10. Pour la version de logiciel du commutateur 8.4, la fonction de mise à niveau noeud par noeud peut devoir être activée utilisant la commande de cnffunc.

Ce document a été écrit pour aider les utilisateurs qui sont impliqués dans des mises à jour IPX/IGX/BPX dans un 8.4.X et un environnement postérieur. On ne le suppose pas que le lecteur a une connaissance approfondie de ces Commutateurs, mais on le suppose que le lecteur a une compréhension des configurations de base du commutateur.

Veuillez noter qu'en date de la version de logiciel du commutateur 9.2 la plate-forme IPX n'est pas prise en charge. Des Commutateurs IPX peuvent devoir être remplacés avant une mise à jour à 9.2.

High-level Plan

Ce qui suit récapitule les étapes qui sont nécessaires pour une mise à jour réussie. Toutes les étapes devraient être terminées indépendamment de la taille de réseau.

Étape 1 : Planification

Tâche Description
1 Sélectionnez la nouvelle révision du logiciel de commutateur ou le Cisco WAN Manager (CWM) (autrefois connu sous le nom de StrataView plus (SV+)).
2 Évaluez les anomalies logicielles connues dans les releases sélectionnées.
3 Examinez les notes de mise à jour pour des étapes de mise à jour spécifiques à cette release.
4 Les révisions de micrologiciel et de matériel de carte d'audit et s'assurent que ceux-ci sont pris en charge par la nouvelle version logicielle.
5 Écrivez les scripts, qui est une tâche facultative de faciliter les changements de paramètre exigés de certaines sections de l'étape 3.

Étape 2 : Préparation du réseau

Remarque: Cette étape doit être terminée une semaine avant mise à niveau de logiciel

Tâche Description
6 Contrôle d'intégrité du réseau.
7 Cartes ordre de réserve d'exercice.
8 Suivez le réseau attentivement jusqu'à la période de la mise à jour.
9 Stations de la mise à jour CWM (SV+).
10 Vérifiez la Connectivité de Gestion de réseau aux Noeuds de réseau.

Étape 3 : La mise à jour

L'accès de Gestion au réseau au cours de cette période devrait être attentivement suivi utilisant la carte de topologie CWM (SV+) et les dspcds et les commandes de dspalms.

Tâche Description
11 Débuts de gel de ravitaillement.
12 Si disponible, sauvegardez la configuration réseau à CWM (SV+).
13 Arrêtez la collecte de statistiques.
14 Effacez les erreurs de carte, les journaux logiciels et les autotests de processeur de débronchement.
15 Machines d'état d'échantillonnage de statistique de débronchement.
16 Chargez la nouvelle révision dans des stations CWM (SV+).
17 Paramètres de cnfdlparm de modification.
18 Arrêtez toutes les tâches automatiques.
19 Chargez la nouvelle révision dans des Noeuds de réseau de destination.
20 Validez le déverminage de la carte processeur.
21 Placez les paramètres en vue de la mise à jour de réseau.
22 Enlevez la cause de toutes les alarmes principales et si possible de toutes les alarmes MINEURES.
23 Des stations de l'arrêt CWM (SV+) - modifiez s'il y a lieu.
24 S'il y a lieu, les contournements de mise en place les ont identifié dans les tâches 2 et 3.
25 Si le réseau a été stable pendant 30 minutes, améliorez le logiciel de commutateur.
26 Permettez le réseau d'arranger et exécuter la validation spécifique de client teste.
27 Déverrouillez les processeurs de réserve. La répétition charge 25 à 27 pour chacun des Noeuds étant mis à jour.
28 Placez les paramètres opérationnels.
29 Postes de travail de la reprise CWM (SV+).
30 Contrôle d'intégrité du réseau.
31 Collecte de statistiques de reprise.
32 Redémarrez toutes les tâches automatiques.
33 Sauvegardez la configuration réseau à CWM (SV+).
34 Extrémités de gel de ravitaillement.

Détail de tâche

Étape 1 : Planification

Tâche 1 Nouvelle révision du logiciel de commutateur choisie CWM (SV+).

La sélection du logiciel de commutateur approprié, et par conséquent, CWM (SV+) dépendra d'un certain nombre de variables comprenant la révision de logiciel en cours, des configurations matérielles requises, et ainsi de suite. Support technique de Cisco de contact pour de plus amples informations.

Pour sélectionner la release appropriée de CWM (SV+), examinez les notes de mise à jour pour la version appropriée dans la documentation de releases de Cisco WAN Manager sur CCO.

Remarque: CWM doit entre une et deux heures commencer collecter et afficher des statistiques après une mise à jour ou un reinitiation de l'application.

Tâche 2 Évaluez les anomalies logicielles connues dans les releases sélectionnées.

Quelques anomalies logicielles peuvent exiger de la préparation supplémentaire afin d'assurer une mise à niveau fluide. Ceci peut signifier :

Tâche 3 Examinez les notes de mise à jour pour des étapes de mise à jour spécifiques à cette release.

Comme en tâche 2, cette tâche peut avoir comme conséquence :

Tâche 4 Les révisions de micrologiciel et de matériel de carte d'audit et s'assurent que ceux-ci sont pris en charge par la nouvelle version logicielle.

Sur un IPX/IGX/BPX, la révision d'une carte peut être obtenue utilisant la commande de dspcds. Ces informations peuvent alors être utilisées en même temps que le logiciel/micrologiciel/matrice de compatibilité des matériels de commutateur fournie dans les notes de distribution du logiciel de commutateur pour évaluer si des modifications sont nécessaires. Vous pouvez trouver ces notes de mise à jour dans les pages de solutions de commutation WAN de Cisco.

Pour des Commutateurs avec les cartes processeur redondantes (NPC, NPM, ou BCC), vérifiez que la version de firmware, la taille de BRAM, et la taille de RAM pour les deux cartes s'assortissent.

commande de dspcds

La commande de dspcds produit cette sortie pour chaque emplacement :

3 FRM DTV FRI-V35 BF Standby

La signification de chacun des éléments de la sortie est :

Sortie : 3 FRM DTV FRI-V35 FB Standby
Signification : #> de <slot type> de <card revision> de carte de <front type> de carte de <back rev> de carte de <back state> de <card

La section de revision> de carte de <front est illustrée avec « DTV » dans la sortie ci-dessus. La manière dans laquelle ceci est interprété est affichée ci-dessous.

Sortie : D T V
Signification : Modèle de la carte Révision de matériel de la carte Révision de microprogramme

La première lettre indique le modèle de la carte (dans ce cas « D"). Ceci décrit l'ensemble de caractéristiques pour la carte et peut seulement être changé par Cisco ou ses Partenaires.

La deuxième lettre indique la révision de matériel de la carte (dans ce cas « T"). Ceci peut seulement être changé en envoyant la carte de nouveau à l'usine.

La troisième lettre indique la révision de microprogramme (dans ce cas « V"). C'est une variation sur le modèle et est modifiée après des améliorations de fonctionnalité mineure et des correctifs de bogue. Il peut être changé en téléchargeant le nouveau code d'un poste de travail CWM (SV+) et puis en le gravant dans la carte.

L'indicateur pour une image de microprogramme particulière pendant qu'il peut être trouvé sur CCO est de la forme A.B.C, où :

  • A spécifie le type de carte

  • B spécifie l'indicateur de modèle, qui spécifie une grande partie des capacités qu'une carte a. Par exemple, C de modèle UVM (Rev. A) a la DCA en microprogramme, alors qu'UVM D modèle (Rev. A) a le DDA en microprogramme. Le C modèle était le premier modèle UVM qui a pris en charge G.729 le compactage (entre autres nouvelles caractéristiques). Le modèle D prend en charge tout qui est pris en charge par le C modèle et ajoute le compactage de code de veille aux caractéristiques prises en charge (notamment).

  • Le C spécifie le niveau de version de firmware, qui indique typiquement le niveau de correctif de bogue. Le dernier niveau de micrologiciel UVM utilisé pour cet exemple est la release E ou le DDE indiquant la version modèle E. UVM D.

Quand vous voulez vérifier le niveau de release d'une carte qui est installée dans un BPX ou un IGX vous peut vérifier ceci par les dspcds de commande. Car vous trouverez, les Noeuds fournissent les informations de version d'une manière différente que la méthode de notation utilisée dans les noms de fichier CCO. En fait, les Noeuds te fournissent une information supplémentaire pour la compatibilité matérielle. La notation utilisée par le logiciel de commutateur est du TYPE de forme B.D.C, où :

  • Le TYPE donne le nom complet du type de carte (UVM, par exemple)

  • B spécifie l'indicateur de modèle

  • D spécifie le niveau de version de matériel

  • Le C spécifie le niveau de version de firmware

Tâche 5 Écrivez les scripts pour faciliter les changements de paramètre requis de certaines sections de l'étape 3 (facultative).

Les scripts d'écriture et de test :

  • Facilitez le processus de modification de paramètre pour exécuter

  • Mettez en valeur toutes les commandes qui ont changé dans la nouvelle version logicielle.

Il y a des Produits pour placer des paramètres en vue d'une mise à jour de réseau. Les progiciels qui ont été utilisés avec succès pour des mises à jour sont :

Étape 2 : Préparation du réseau

Tâche 6 Contrôle d'intégrité du réseau

Voir l'annexe A

Tâche 7 Cartes ordre de réserve d'exercice.

Voir l'annexe B

Tâche 8 Suivez le réseau attentivement jusqu'à la période de la mise à jour.

La tâche 6 devrait mettre en valeur tous les problèmes de réseau existant, mais il est prudent de surveiller le réseau pour de nouvelles erreurs logicielles et erreurs de carte jusqu'à la période de la mise à jour. Erreurs récurrentes d'état au support technique de Cisco.

Voir l'annexe A pour des détails sur vérifier des erreurs logicielles et des erreurs de carte.

Tâche 9 Stations de la mise à jour CWM (SV+).

Les releases CWM (SV+) peuvent gérer les réseaux qui exécutent le logiciel qui est jusqu'à deux releases derrière la release CWM (SV+).

Tâche 10 Vérifiez la Connectivité de Gestion de réseau aux Noeuds de réseau.

Assurez-vous que chaque commutateur réseau peut être connecter-à l'utilisation intrabande ou hors de l'accès de bande. Utilisant TELNET, connectez à chaque IPX/IGX/BPX dans le réseau. Si le réseau utilise intrabande et hors de l'accès de bande, testez chaque méthode séparément.

Étape 3 : La mise à jour

Tâche 11 Débuts de gel de ravitaillement.

Arrêtez le ravitaillement de nouveaux services jusqu'à la fin de la mise à jour.

Tâche 12 Sauvegardez la configuration réseau.

Si la caractéristique de sauvegarde et de restauration de configuration a été achetée, sauvegardez un instantané de la configuration réseau sur un poste de travail CWM (SV+).

D'autres détails sur cette procédure peuvent être obtenus du manuel de référence des commandes qui est pour la release du logiciel étant utilisé.

Tâche 13 Arrêtez la collecte de statistiques et l'arrêt le Statistics Collection Manager.

Voir l'annexe D.

Tâche 14 Effacez les erreurs et les journaux logiciels de carte, et puis désactivez les autotests de processeur.

Sur tous les Noeuds à être carte-erreurs et journaux logiciels clairs mis à jour utilisant les commandes suivantes :

  • clrcderrs *

  • clrswlog

  • clrswlog s

L'autotest de processeur est désactivé en écrivant la commande de cnftstparm, et puis en sélectionnant le type de processeur qui est approprié au noeud qui est modifié.

Tâche 15 Machines d'état d'échantillonnage de statistique de débronchement.

Cisco machinant maintenant recommande désactiver des machines d'état d'échantillonnage de statistiques pendant la phase loadrev d'une mise à jour. Précédemment, des statistiques ont été désactivées pendant la phase de runrev.

Ces ordinateurs d'état peuvent être désactivés sur tous les Noeuds à mettre à jour utilisant les commandes off1 ou off2.

Les paramètres suivants devraient être désactivés.

  • Échantillonnage stat conn.

  • Ligne échantillonnage stat

  • Échantillonnage stat de port

Remarque: Désactiver de ces fonctions désactivera efficacement les dspchstats, dsptrkutl, des commandes de statistiques de dspportstats. Si ces commandes sont exigées pour dépannage des buts, l'ordinateur d'état peut être réactivé sur une base de noeud-par-noeud après que le nouveau logiciel ait été chargé (le noeud est dans l'état mis à jour). Tous les ordinateurs d'état réactivés doivent être désactivés avant que la section de runrev de la mise à jour. Des ordinateurs d'état peuvent être réactivés utilisant les commandes on1 ou on2.

Tâche 16 Chargez la nouvelle révision de logiciel dans des stations CWM (SV+).

Chargez la nouvelle version de logiciel dans des stations CWM (SV+). Vérifiez que les images ont chargé avec succès. Validez l'image de révision sur chaque station CWM (SV+) en émettant le validate_image <filename.img > commande. Notez que le nom du fichier est différent pour des Commutateurs IPX/IGX/BPX

  • Le numéro de l'image IPX est ajouté avec un N.

  • Le numéro de l'image IGX est ajouté avec un G.

  • Le numéro de l'image BPX est ajouté avec un B.

Tâche 17 Paramètres de cnfdlparm de modification.

Cette tâche peut accélérer la phase de la distribution logicielle (tâche 19) d'une mise à jour. Configurez la Session Timeout et demandez les paramètres de limite de saut comme suit utilisant la commande de cnfdlparm. Si les Noeuds à mettre à jour sont groupés dans la même région topologique du réseau, les Noeuds de cible (non-CWM) peuvent avoir la limite de saut de demande réduite à 4. Pour déterminer le nombre de sauts entre les Noeuds, émettez la commande de drtop.

Nous sommes intéressés par le temps de session et les gisements de saut de la commande de cnfdlparm. Si les Noeuds à mettre à jour sont dans la même zone puis nous pouvons réduire la limite de saut de demande. Pour déterminer la limite de saut de demande utilisez la commande de drtop.

  • Tous les Noeuds de réseau : Session Timeout 30000

  • Noeuds CWM (SV+) : Limite 1 de saut de demande

  • Noeuds de cible (non-CWM) : Limite 8 de saut de demande

Tâche 18 Arrêtez toutes les tâches automatiques.

Supprimez ou désactivez toutes les tâches automatiques qui ont été configurées sur les Noeuds de la cible IPX/IGX/BPX.

D'autres détails sur des tâches automatiques peuvent être obtenus du manuel de référence des commandes qui est approprié à la release du logiciel étant utilisé.

Tâche 19 Chargez la nouvelle révision dans des Noeuds de réseau de destination.

Ceci est accompli en exécutant la commande de <node_name> de <new_revision> de loadrev sur chacun des noeuds de destination.

Le téléchargement logiciel est complet quand les dsprevs commandent des expositions toutes les Noeuds redondants en tant qu'ayant une révision principale courante et une version secondaire mise à jour. La version secondaire devrait correspondre à la révision utilisée dans la commande de loadrev. Pour des informations supplémentaires sur l'état de carte processeur pendant une mise à niveau logicielle du commutateur, référez-vous aux états actifs et de réserve de carte ordre pendant une mise à niveau logicielle du commutateur BLÊME.

Les noeuds non redondants afficheront la version secondaire comme étant chargé, et non mise à jour.

Les pannes se sont connectées à la programmation de la carte processeur électriquement effaçable, la mémoire programmable et fixe (EEPROM) a comme conséquence les alarmes de défaillance de mémoire Flash en même temps que des erreurs logicielles. En cas d'une telle alarme, essayez le processus de loadrev de nouveau. Utilisez la commande de loadrev d'apporter le noeud de nouveau à l'exécution en cours de version logicielle dans le réseau. La syntaxe de la commande est :

<node_name> de <current_running_revision> de loadrev

Écrivez la commande, et puis le début de tâche 19 de nouveau. Toute autre panne exigera actuellement - de la carte à puce d'être remplacée. Dans ce cas, comme avant, émettez la commande de loadrev de restaurer le noeud sur la version logicielle courante en cours. Après que la commande de loadrev soit émise, vérifiez que le noeud est stable en émettant les dspcds et les commandes de dsprevs. La commande de dspcds devrait afficher l'Active et les cartes processeur de secours. La commande de dsprevs devrait afficher seulement la version logicielle courante en cours pour le noeud. Après que le noeud soit stable, sélectionnez la commande de switchcc. (Était le processeur actif) la carte processeur de réserve peut maintenant être remplacée.

Voir l'annexe C.

Tâche 20 Validez le déverminage de la carte processeur.

Remarque:  Cette étape est d'être après tout noeud de destination exécuté des processeurs que de réserve sont mis à jour. Voir la tâche 19.

Validez le déverminage de la carte processeur sur tous les noeuds de destination en exécutant la tâche suivante :

  1. Exécutez la commande de chkflash

  2. Quand l'invite de commande retourne, vérifiez le journal d'erreurs logicielles pour toutes les erreurs connectées en raison de la commande de chkflash (horodatage de l'erreur de contrôle).

  3. Si le chkflash commande l'échouer, les erreurs logicielles 872, 873 ou 874 sont enregistré, mais d'autres erreurs peuvent également se produire.

  4. Toutes les erreurs devraient être signalées au support technique de Cisco. Ne continuez pas le processus de mise à niveau. Il est possible que la révision de logiciel sur le noeud ou les Noeuds qui se sont connectés les erreurs soit corrompue.

Tâche 21 Placez les paramètres en vue de la mise à jour de réseau.

Voir l'annexe E pour des modifications de paramètre.

Include a exigé les changements non standard identifiés des tâches 2 et 3.

Tâche 22 Enlevez la cause de toutes les alarmes principales, et si possible, toutes les alarmes mineures.

Dans le meilleur des cas, le réseau devrait être alarme libre au moment de la mise à niveau de logiciel (tâche 25). Si ce n'est pas possible, au moins la raison pour toutes les alarmes principales devrait être identifiée et notée, et alors la reconfiguration appropriée devrait être faite afin de retirer l'alarme. Vérifiez les modèles de chargement de noeud de destination en émettant les commandes de chklm et de dsplm comme décrit dans l'annexe R.

Remarque: La reconfiguration appropriée ne devrait pas impliquer d'apporter des modifications de configuration par l'intermédiaire du CLI ou du CWM (SV+) aux Noeuds IGX/BPX/IPX pendant qu'une carte processeur est dans l'état mis à jour.

Toutes les alarmes mineures devraient être notées de sorte que, après que la mise à jour, une comparaison puisse être faite.

Remarque: Une mise à niveau logicielle du commutateur ne devrait pas être tentée tandis qu'il y a les Noeuds inaccessibles dans le réseau.

Tâche 23 Des stations de l'arrêt CWM (SV+) - modifiez s'il y a lieu.

Pour une mise à jour complète de réseau, tous les postes de travail CWM (SV+) devraient être arrêt. Ceci est réalisé en sélectionnant l'option centrale d'arrêt du menu principal CWM (SV+). Pour une mise à jour partielle de réseau, cette tâche ne peut être exigée.

N'importe quelle reconfiguration qui est exigée afin de CWM (SV+) pour fonctionner avec la nouvelle version logicielle devrait être faite à ce moment.

Tâche 24 S'il y a lieu, les contournements de mise en place les ont identifié dans les tâches 2 et 3.

Tous les contournements qui sont exigés pour une mise à niveau en douceur auront été identifiés dans les tâches 2 et 3.

Tâche 25 Améliorez le logiciel de commutateur si le réseau est stable pendant 30 minutes.

Si modification de topologie ne s'est pas produite dans le réseau pendant une période de 30 minutes depuis que la réussite de la tâche 19 et étapes 20 à 24 ont été avec succès terminées, exécutez

<node_name> de <new_revision> de runrev

commande d'un des noeuds de destination. Ceci exécutera la nouvelle release sur un noeud de réseau.

Pour vérifier la stabilité de noeud de destination, émettez les commandes suivantes dans l'ordre indiqué :

Commande Une mesure que vous devez prendre
dspprf Vérifiez que l'INACTIF droite est plus grand que 40. S'il n'est pas, entrez en contact avec le support technique de Cisco.
dsprevs Vérifiez que des révisions de logiciel correctes sont chargées.
dspcds Vérifiez que les cartes de processeurs sont dans l'Active et l'état verrouillé.
dspalms Vérifiez qu'il n'y a aucune alarme principale sur le noeud de destination.

Remarque: Puisque le processus de mise à niveau impliquera le réseau commutant temporairement des clocks sources, le soin doit être pris en émettant la commande de runrev sur le noeud de réseau numéroté le plus élevé. Coordonnez la mise à jour des plus bas et les plus élevés Noeuds numérotés avec l'ingénieur de vente de Cisco, le technicien système, ou le gestionnaire de comptes.

Tâche 26 Permettez le réseau d'arranger et exécuter des tests de validation du réseau.

Remarque: Pour des informations supplémentaires sur l'intervalle de runrev pour des utilisateurs avancés, lisez l'annexe G.

Permettez les processeurs de noeud de destination se terminent toutes les tâches de mise à jour de gestion. La durée que ceci prendra dépend du nombre de Noeuds dans le réseau. Accordez au moins 10 minutes par noeud. Au cours de cette période, se connecter des Noeuds par l'intermédiaire de l'interface de ligne de commande (CLI) devrait être gardé à un minimum.

Après 10 minutes, ouvrez une session au noeud de destination et vérifiez les santés utilisant les commandes suivantes.

Émettez ces commandes dans l'ordre indiqué.

Commande Une mesure que vous devez prendre
dspprf Vérifiez que l'INACTIF droite est plus grand que 40. S'il n'est pas, entrez en contact avec le support technique de Cisco.
dsprevs Vérifiez que des révisions de logiciel correctes sont chargées.
dspalms Vérifiez qu'il n'y a aucune alarme principale sur le noeud de destination.
dspcds Vérifiez que le processeur de réserve est dans l'état verrouillé et aucune carte n'est dans un état défaillant.
dspswlog Vérifiez les nouvelles erreurs logicielles.
dspswlog s Vérifiez les nouvelles erreurs logicielles.
dspcderrs Vérifiez les nouvelles erreurs de carte.
dsptrks Vérifiez l'état de tous les joncteurs réseau.
dspnds Vérifiez tous les Noeuds inaccessibles.
dspnode Vérifiez l'état des consoles de distribution (si c'est approprié).
dspsloterrs Vérifiez les nouvelles erreurs d'emplacement.

Remarque: De divers ordinateurs d'état ont été désactivés dans la tâche 15, ainsi les commandes telles que les dspportstats et les commandes de dspchstats ne fonctionneront pas.

Cette période fournit un moment idéal d'exécuter des tests pour vérifier que le nouveau logiciel fonctionne correctement.

Interrogez tous les systèmes de gestion externe qui sont utilisés pour gérer tous les Routeurs qui sont connectés au réseau IPX/IGX/BPX. Cette interrogation est faite pour s'assurer que tous les périphériques sont accessibles.

Si possible, des utilisateurs finaux devraient être contactés et invités à vérifier que toutes les connexions réseau sont en ordre de fonctionnement approprié.

Remarque: Dans l'événement peu probable qu'une décision est prise de revenir à la révision de logiciel précédente, le support technique de Cisco devrait être entré en contact avant la commutation à la vieille révision. Les informations importantes quant à pourquoi le nouveau logiciel ne fonctionne pas correctement seront perdues après le changement de nouveau à la vieille révision.

Tâche 27 Déverrouillez les processeurs de réserve.

Répétez la tâche 25, la tâche 26, et chargez 27 pour chacun des Noeuds étant mis à jour. Accordez l'heure suffisante entre les mises à jour de noeud individuel de vérifier la stabilité du noeud, et exécutez les tests opérationnels. Voir l'annexe F.

Tâche 28 Placez les paramètres opérationnels.

Tous les paramètres changés dans la tâche 12, la tâche 17, et la tâche 21 devraient être retournés à leurs configurations d'origine, comme a été capturé dans la tâche 6.

Remarque: Les commandes réelles utilisées pour changer les paramètres ont pu avoir changé. En plus de ceci, il peut être nécessaire d'ajuster d'autres paramètres pour l'exécution de réseau approprié tout en exécutant la nouvelle version logicielle. Consultez les notes de mise à jour pour machiner des recommandations et de nouvelles valeurs par défaut.

Tâche 29 Stations de la reprise CWM (SV+).

Sélectionnez l'option centrale de début du menu principal CWM (SV+).

Tâche 30 Contrôle d'intégrité du réseau

Voir l'annexe A

Tâche 31 Collecte de statistiques de reprise.

Redémarrez le Statistics Collection Manager (SCM) en sélectionnant l'option appropriée du menu principal CWM (SV+).

Sélectionnez toutes les statistiques appropriées (référez-vous aux notes faites dans la tâche 13). Faites ce qui suit :

  1. Du config abaissez le menu, enable choisi de stats.

  2. Vérifiez tous les groupes de statistiques, et puis déplacez les types de statistique requis à la section sélectionnée.

  3. Envoyez un enable de stats à tous les Noeuds suivant la procédure suivante :

    • Du config abaissez le menu, sélection du noeud choisie.

    • Assurez-vous que tous les Noeuds sont sélectionnés, enfoncent envoient la case d'option d'enable de stats suivie d'OK.

    • Surveillez les fenêtres de demandes sortantes/réponses entrant dans la fenêtre principale SCM de s'assurer qu'un SNMP mis est envoyé à tous les Noeuds et une réponse CORRECTE assortie est reçue en échange.

  4. Sélectionnez - la commande de config.

  5. Sélectionnez - la commande de noeud.

  6. Assurez-vous que tous les Noeuds sont sélectionnés, enfoncent la case d'option de collecte de statistiques de début, et puis cliquent sur OK.

Tâche 32 Redémarrez toutes les tâches automatiques.

Toutes les tâches automatiques qui ont été configurées sur les Noeuds de la cible IPX/IGX/BPX devraient réactivé. Ceci fait acte de candidature également pour tous les travaux de cron sur les stations CWM (SV+).

D'autres détails sur les travaux peuvent être obtenus du manuel de référence des commandes qui est approprié à la release du logiciel étant utilisé.

Tâche 33 Sauvegardez la configuration réseau.

Voir la tâche 12.

Tâche 34 Extrémités de gel de ravitaillement.

Annexe une tâche 6 : Contrôle d'intégrité du réseau

Suivez ces instructions.

  1. Apurez les paramètres utilisant les commandes suivantes. Les configurations devraient être cohérentes à travers tous les Noeuds du même type dans le réseau. Documentez les différences et toutes les variations des valeurs par défaut.

    • cnfnodeparm

    • cnfcmparm

    • cnfdlparm

    • cnffstparm

    • cnfdiagparm

    • cnftstparm

    • cnfprfparm

    • on1

    • on2

    • on3

    • cnfsysparm (seulement le besoin de vérifier un noeud comme configurations sont le réseau au loin)

    • cnffunc

    • dspmnupdt

    • cnftlparm (8.4 en avant)

    • cnfsnmp

    • cnfcmb (IGX/IPX seulement, des configurations sont le réseau au loin)

    Des différences de paramètre entre les Noeuds du même type et les variations des par défaut devraient être évaluées pour s'assurer qu'elles n'affecteront pas la mise à niveau de logiciel. Support technique de Cisco de contact si le conseil est exigé.

  2. Apurez le réseau pour des erreurs logicielles récentes (cartes de contrôleur actives et de réserve), le temps d'inactivité CPU, des erreurs de carte, des incohérences de modèle de charge, des erreurs de jonction et des alarmes. Utilisez les commandes suivantes d'accomplir ces tâches :

    • dspswlog

    • dspswlog s

    • dspcderrs ou le <slot#> de dspcderrs

    • dsptrkerrs

    • dspalms, dspslotalms, dspbuses, dspsloterrs (pour le BPX seulement)

    • dspprf, ou dspprfhist

    Utilisez ces commandes de vérifier la quantité de temps disponible que la CPU d'un noeud a. Ces commandes échantillonnent la quantité de temps- CPU que chaque processus utilise toutes les 20 secondes. Dans ce cas, le noeud igx16 est de veille pour environ 88% du temps. Un affichage typique est affiché ci-dessous :

    igx16   TN   StrataCom   IGX 16    8.2.56   Oct. 13 1997 17:47 GMT
            
    Active    0   262079990   -20   262059990   -40   262039990 Current
            
    Proc   RT  HSds LSds      RT  HSds LSds        RT  HSds LSds 
    IDLE   88   43    0       89   46    0         88   65    0 
    RSRC    0   12    0       0   13    0          0   15    0 
    CBUS    0   76    0       0   75    0          0   78    0 
    NETW    0   53    0       0   48    0          0   58    0 
    TRNS    2  199    0       2  187    0          2  216    0 
    FAIL    4    8    0       3    4    0          4    2    0 
    SNMP    0    0    0       0    0    0          0    1    0 
    PROT    0    0    0       0    2    0          0    1    0 
    TXIO    0    0    0       0    0    0          0    0    0 
    ILMI    0    0    0       0    0    0          0    0    0 
    SUMM    2    4    0       3    1    0          2    2    
    
    • chklm ou dsplm : Ces commandes comparent des sections de la base de données en cours du noeud à tous autres Noeuds dans le réseau. Exécutez la commande de chklm sur chaque noeud dans le réseau séquentiellement. Si complet, retour au premier noeud et exécutés la commande de dsplm. La sortie témoin est affichée ci-dessous :

      igx16   TN   StrataCom   IGX 16   8.2.56   Oct. 13 1997 17:52 GMT 
      
      Nd T L C LC 
      32 P P P P  

      Cet exemple est pris d'un réseau qui contient deux Noeuds :

      NodeName J/Num
      
      igx16     /16
      igx32     /32
      

      La sortie de la commande de dsplm exécutée sur igx16 donne les résultats de la comparaison entre certaines sections de bases de données igx16 et celle d'igx32. Dans ce cas, le P dans la sortie signifie le passage, qui indique que tout est en règle. Toutes les pannes sont indiquées par un F dans l'écran de sortie de commande de dsplm.

      Remarque: Pour des versions logicielles au-dessus de 8.4, la commande de dsplm donnera des résultats incorrects si la topologie du réseau a récemment changé.

Suivez ces instructions.

  1. Étudiez ce qui suit :

    • Erreurs logicielles récentes : Tous les Noeuds qui continuellement se connectent des erreurs ou ont des erreurs récentes journalisées devraient être signalés au support technique de Cisco.

    • Erreurs de carte : Des cartes qui se connectent l'individu/échecs de test en arrière-plan ou ont des historiques des erreurs matérielles devraient être étudiées par le support technique de Cisco.

    • Noeuds au temps d'inactivité CPU moins de 40% (20% dans le cas de PCCs) : Ne sont pas habituellement trouvés dans des réseaux BPX/IGX/IPX. Ces Noeuds devraient être examinés de manière approfondie. Si le temps d'inactivité est uniformément bas, vous devriez entrer en contact avec le support technique de Cisco.

    • Défaillances de modèle de charge : Ceux-ci devraient être signalés au support technique de Cisco. Souvenez-vous que le joncteur réseau d'utilisation de version de logiciel 8.4 et ultérieures a basé le chargement et peut afficher des défaillances de modèle de charge peu de temps après que la topologie de réseau change.

    • Tous joncteurs réseau qui se connectent des erreurs : Devrait être réparé ou configuré pour ne pas passer le trafic d'administration pour la durée de la mise à jour.

    • Toutes les alarmes devraient être expliquées. L'objectif réel de ce contrôle est de s'assurer qu'il n'y a aucune alarme, telle que les défaillances de bus, qui auront besoin de l'intervention spéciale avant la mise à jour.

  2. Assurez-vous que toutes les corrections nécessaires sont faites avant le début de la mise à jour.

  3. L'emplacement de toutes les tâches automatiques devrait être noté car ceux-ci devront être retirés pendant la mise à jour.

Annexe tâche 7 B : Test de la carte de contrôle de secours

Cette tâche prendra approximativement 60 minutes par noeud, selon la taille de réseau.

  1. Ouvrez une session comme service à chaque IPX/IGX/BPX dans le réseau à leur tour et vérifiez quel processeur est en activité et ce qui est en état d'alerte en émettant la commande de dspcds.

  2. Vérifiez la Redondance cc dans chaque IPX/IGX/BPX. Émettez la commande de cnfnodeparm et examinez le champ de la CC Redundancy Cnfged pour assurer le Y. Un Y dans le domaine de la CC Redundancy Cnfged indique que la Redondance cc est activée. Si la Redondance cc n'est pas activée, étudiez et réactivez si possible.

  3. Émettez la commande du <card_number> h de resetcd de remettre à l'état initial le processeur de réserve

    Remarque: Si la carte à puce est remise à l'état initial par erreur, le noeud reconstruira.

  4. Après que le NPC/NPM/BCC revienne au mode standby, vérifiez les journaux logiciels pour des erreurs récentes en émettant le dspswlog et les commandes du dspswlog s. Une défaillance de programmation en mémoire Flash entraînera une alarme et un commutateur de carte de contrôleur. Signalez de telles occurrences au support technique de Cisco.

  5. Quand la carte de remise est allée de nouveau dans le standby :

    • Émettez les dspqs commandent de vérifier s'il y a des mises à jour en suspens.

    • S'il n'y a aucune mise à jour en suspens, émettez la commande de switchcc, qui commutera au processeur de réserve.

    • Le switchcc déconnectera la session en cours.

  6. Connectez-vous de nouveau dans l'IPX/IGX/BPX et surveillez les santés du réseau. La carte de réserve passera par les états suivants : Téléchargeur, mise à jour, standby. La mise à jour de réserve de carte peut prendre tant que 3 heures à se terminer pour chaque noeud, ainsi temps devraient être programmés en conséquence.

  7. Après que le NPC/NPM/BCC revienne au mode standby, vérifiez les journaux logiciels pour des erreurs récentes en émettant le dspswlog et les commandes du dspswlog s. Une défaillance de programmation en mémoire Flash entraînera une alarme et un commutateur de carte de contrôleur. Signalez de telles occurrences au support technique de Cisco.

  8. Cette procédure devrait être répétée pour chaque noeud étant mis à jour dans le réseau, un noeud à la fois. Assurez-vous que la carte de réserve de chaque noeud est sortie du mode mise à jour avant de commencer au noeud suivant. Quand le noeud de passerelle est commuté, des transmissions entre CWM (SV+) et le réseau seront temporairement perdues.

    Remarque: Dans le cas de BPXs, l'il est recommandé que la carte à puce au début d'une mise à jour (première commande de loadrev) est dans l'emplacement 8.

Annexe tâche 19 de C : Procédure pour charger la nouvelle révision dans le réseau

Il y a deux cas à considérer en se terminant la tâche 19. Chacun des deux sont répertoriés ci-dessous, et chacun des deux se rapportent à la topologie suivante :

/image/gif/paws/10843/wan_switch_software_upgrade_node.gif

Affaire 1

S'il y a un poste de travail CWM (SV+) (indiqué par le préfixe SV+ dans l'image de topologie ci-dessus) relié à un de chaque type de noeud dans le réseau, la tâche 19 est facilement réalisée.

Pour télécharger la nouvelle révision de logiciel à une de chaque type de noeud dans le réseau ci-dessus, supposant que tous les Commutateurs ont des configurations par défaut et les postes de travail CWM (SV+) ont la révision de logiciel correcte chargée, le besoin suivant de commandes exécuté de tout noeud :

  • loadrev <new_revision>BPX1

  • loadrev <new_revision>IGX2

  • IPX de <new_revision> de loadrev

Affaire 2

Se rapportant la topologie ci-dessus, si SV+2 et SV+3 n'existent pas, et les nouvelles révisions de logiciel pour tous les types de commutateur résident seulement sur SV+1, fin de la tâche 19 exige un peu de reconfiguration à quelques Commutateurs.

Le téléchargement est initié par l'exécution des mêmes commandes utilisées dans le cas 1, mais par ce seul résultat de volonté seulement en logiciel étant chargé à l'IPX. Afin de charger le nouveau logiciel dans IGX2 et BPX1, la reconfiguration suivante doit avoir lieu :

  1. Sélectionnez la la commande de cnffunc sur les deux Noeuds, qui activeront le téléchargement de la fonction distante de strataview.

  2. Utilisez la commande de drtop de vérifier le nombre de sauts entre les noeuds de destination. IGX2 est plus d'un saut à partir d'IPX, le noeud auquel la station CWM (SV+) est connecté. Pour faciliter cette distance accrue à IGX2, le paramètre de limite de saut de demande doit être placé au compte réel de saut (dans ce cas 2) utilisant la commande de cnfdlparm.

  3. Quand le téléchargement logiciel est complet retournez toutes les modifications apportées.

Dans l'affaire 1 et l'affaire 2, le téléchargement logiciel est complet une fois :

  • La sortie des dsprevs commandent des expositions le noeud en tant qu'ayant une révision principale courante.

  • Une version secondaire mise à jour qui correspond à la révision l'a utilisé dans la commande de loadrev.

Remarque: Les noeuds non redondants (Noeuds avec un processeur) afficheront la version secondaire comme étant chargé et non mise à jour. Par exemple, supposez que le BPX1 dans la topologie ci-dessus a seulement une carte processeur. La sortie de la commande de dsprevs suivant la fin du téléchargement logiciel afficherait le suivant (où 8.4.09 est la nouvelle révision de logiciel et 8.1.71 est la révision en cours) :

BPX1    TN       StrataCom      BPX 15    8.1.71       Oct. 13 1997 17:20 GMT 

                  ------ Primary ------       ----- Secondary ----- 


NodeName          Status     Revision         Status     Revision 

IGX2              Running    8.1.71           Upgraded   8.4.09 
BPX1              Running    8.1.71           Loaded     8.4.09 
IPX               Running    8.1.71           Upgraded   8.4.09 
BPX2              Running    8.1.71 
IGX1              Running    8.1.71 
Failures connected with the programming of the card's electrically erasable programmable 
read-only memory (EEPROM) will result in Flash failure alarms in conjunction with 
software errors. In the event of such an alarm, try the loadrev process again. 
Any further failures will require the card to be replaced. 

Quand le téléchargement logiciel est complet (voir ci-dessus), validez la brûlure de logiciel en exécutant les tâches suivantes :

  1. Exécutez la commande de chkflash sur les Noeuds avec la nouvelle révision de logiciel.

  2. Quand les retours d'invite de commande, vérifient les entrées de journal d'erreurs logicielles et les horodateurs pour toutes les erreurs connectées en raison du chkflash commandent. Sélectionnez la commande de dspswlog d'accomplir ceci.

Des erreurs devraient être signalées au support technique de Cisco. Ne continuez pas le processus de mise à niveau, car il est possible que la révision de logiciel sur le noeud/Noeuds que les erreurs journalisées est corrompue.

Annexe tâche 13 D : Procédure pour désactiver la collecte de statistiques CWM (SV+) TFTP

Cette tâche est seulement exigée sur les Noeuds qui doivent être mis à jour. Si 10 sur 100 Noeuds seront mis à jour, la collecte de statistiques doit seulement être désactivée sur les 10 noeuds de destination.

  1. Détermination de l'état de collecte de statistiques.

    Vérifiez si la collecte de statistiques est désactivée ou activée en écrivant la commande de dspstatparms sur chaque noeud dans le réseau. La sortie témoin est exposition ci-dessous avec la collection Stats : état en texte en gras.

    igx16      TN       StrataCom        IGX 16     8.1.71        Date/Time Not Set 
    
    Statistics Configuration Parameters
    
    TFTP Retry Count:             3     TFTP Read Grant Delay (sec):      1
    TFTP ACK time-out (sec):     10     Enable Date:     00/00/00 00:00:00
    Bucket Interval:              0     Enabled from: not enabled
    File Interval:                0     Rt Interval:     00/00/00 00:00 GMT
    Peak Enable Flag:       DISABLED    Nt Second Offset:                 0
    Object Count:                 0          STATS COLLECTION: DISABLED
    Object Subtype Counts:    0 0 0 0        STANDBY UPDATES: ENABLED
    Total File Memory Used:       0 
    Number of File Allocated:     0 
    Current File Size:          531
    Stat Memory Allocated:        0 
    Auto Memory Allocated:        0 
    Auto Mem Rgn Size:       153600 
    
    Last Command: dspstatparm

    Comme est affiché ci-dessus, du côté droit de l'affichage la collection Stats de champ : indique l'état actuel. Dans des versions ultérieures de logiciel ce champ s'appelle les stats d'Interval : et a les informations complémentaires sur le nombre réel de statistiques activé.

    Si la collecte de statistiques s'avère pour être activée, procédez aux étapes restantes.

  2. Collecte de statistiques de débronchement.

    1. Sur le poste de travail de maître de statistiques, ouvrez la fenêtre StrataView Statistics Manager. Si le SCM ne s'exécute pas sur cet ordinateur, il devra être commencé du menu principal CWM (SV+).

    2. Dans la fenêtre principale SCM le config choisi a suivi par sélection du noeud. Tous les noeuds de destination doivent apparaître dans la case de noeuds sélectionnés du côté droit de l'écran. S'ils n'apparaissent pas, cliquez sur en fonction la flèche à droite à côté de chacun des noeuds de destination.

    3. Sous la case choisie d'action, enfoncez la case d'option de collecte de statistiques d'arrêt et puis fermez la case en cliquant sur le bouton CORRECT.

    4. Dans la fenêtre principale SCM, le champ d'état actuel devrait afficher arrêté.

    5. Enregistrez toutes les statistiques sélectionnées ainsi ils peuvent être réactivés après la mise à jour.

    6. Le config, l'enable choisis de stats, et sélectionnent alors chacun des groupes de statistique à leur tour.

  3. Sous chacun des groupes de statistique il y a une fenêtre d'enable/disable de statistiques. Dans cette fenêtre il y a un bouton de type de statistiques qui répertorie toutes les catégories pour ce groupe particulier. Par exemple, les catégories suivantes existent sous le groupe de connexions :

    • Voix

    • Données

    • Relais de trames

    • Fast PAD

    • ASI

    • Relais de trames d'AXE

    • Connexion atmosphère

    • Connexion de la CE

  4. Chaque catégorie doit être sélectionnée, et n'importe quelles statistiques sélectionnées doivent être déplacées à la fenêtre non sélectionnée. Quand toutes les catégories ont été vérifiées, fermez la fenêtre d'enable/disable pour ce groupe, et puis poursuivez à celui prochains et répétition.

  5. Quand tous les groupes ont été vérifiés, tous les types de statistiques devraient être désélectionnés. Assurez que toutes les fenêtres d'enable/disable sont fermées, et puis sélectionnent le config suivi de sélection du noeud de la fenêtre principale SCM. Ceci sélectionne les Noeuds qui doivent avoir des statistiques réactivées.

  6. Un message d'enable de stats devrait maintenant être envoyé à chacun des noeuds de destination. Le message d'enable de stats devrait être envoyé à un maximum de 10 Noeuds à la fois. Pour réaliser ceci, faites ce qui suit :

    1. Cliquez sur en fonction toute la flèche gauche à côté du mot pour désélectionner tous les Noeuds.

    2. Mettez en valeur les noeuds de destination dans la liste (jusqu'à 10 Noeuds), et déplacez-les dans la case sélectionnée en cliquant sur sur la flèche à droite à côté du mot sélectionné.

    3. Dans la case choisie d'action, cliquez sur la case d'option d'enable de stats d'envoi, et puis cliquez sur le bouton Apply.

    4. Surveillez la fenêtre de demandes sortantes/réponses entrant dans la fenêtre principale SCM de s'assurer qu'un SNMP mis est envoyé à tous les Noeuds et une réponse CORRECTE assortie est reçue en échange.

    5. Répétez ceci pour les dix prochains Noeuds dans la liste.

    6. Quand tous les Noeuds ont été traités, sélectionnez le bouton CORRECT pour fermer la fenêtre.

  7. Vérifiez que la collecte de statistiques sur tous les Noeuds est désactivée en écrivant les dspstatparms commandent sur chaque noeud dans le réseau. Cette commande si la collecte de show stats : HANDICAPÉ. Si ce n'est pas le cas, renvoyez le message d'enable de stats aux Noeuds activés individuellement comme vous avez fait en haut. Si la collecte de statistiques est encore affichée comme ACTIVÉ, entrez en contact avec le support technique de Cisco.

Annexe tâche 21 E : Placez les paramètres

Les modifications répertoriées ci-dessous sont ceux qui sont recommandées pour être faites en vue d'une mise à niveau logicielle du commutateur. Tous autres paramètres devraient être aux valeurs par défaut pour le système d'exploitation en cours. Une exception à ceci serait des paramètres qui, ayant été identifiés en tant qu'étant différents des par défaut pendant le contrôle d'intégrité du réseau, ont été ultérieurement jugés pour ne pas avoir une incidence sur une mise à niveau logicielle du commutateur.

Remarque: Le point auquel les paramètres suivants apparaissent dans une commande peut varier de la version logicielle à la version logicielle.

IPX et IGX

Commande : cnfnodeparm

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Délai initial de mise à jour 10000
Retard de Par-noeud de mise à jour 60000
Retard de test de rupture COMM. 60000
Période de délai d'expiration réseau 10000
Délais d'attente normaux numériques 50
Comm Fail Interval 30000
Comm Fail Multiplier 6
Temporisateur de réserve de mise à jour 15
Mises à jour de réserve par passage 20
Temporisateur d'ID de passerelle 90
Temporisateur GLCON Alloc 90
Comm Fail Delay 240

Commande : cnfdlparm

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Session Timeout 30000
Limite de saut de demande (seulement applicable pour le loadrev) 4

Commande : cnffunc

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Se connecter des événements conn. dans le journal d'événements locaux handicapé
Se connecter des événements conn. dans le journal d'événements CWM (SV+) handicapé

Commande : off1/on1

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Terminal de réserve activé
Line diag handicapé
Interrogation de modem handicapé
Échantillonnage stat conn. handicapé

Commande : off2/on2

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Échantillon statistique (ligne échantillonnage stat) handicapé
Alarme statistique handicapé
Job Ready Checker handicapé
Moniteur de bloc d'alimentation handicapé
Échantillonnage de port FRP (échantillonnage stat de port) handicapé
Mises à jour robustes handicapé
Mises à jour par alarme robuste handicapé
Compteurs en temps réel handicapé
Stats de standby de mise à jour handicapé
ID de jonction handicapé

Commande : cnffstparm

Temps de mesure RTD 255

Commande : cnftstparm

Arrêtez les autotests et les tests en arrière-plan pour tous les types de carte

BPX

Commande : cnfnodeparm

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Délai initial de mise à jour 10000
Retard de Par-noeud de mise à jour 60000
Retard de test de rupture COMM. 60000
Période de délai d'expiration réseau 10000
Délais d'attente normaux numériques 50
Comm Fail Interval 30000
Comm Fail Multiplier 6
Temporisateur de réserve de mise à jour 15
Temporisateur d'ID de passerelle 90
Temporisateur GLCON Alloc 90
Comm Fail Delay 240

Commande : cnfdlparm

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Session Timeout 30000
Limite de saut de demande (seulement applicable pour le loadrev) 4

Commande : cnffunc

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Se connecter des événements conn. dans le journal d'événements locaux handicapé
Se connecter des événements conn. dans le journal d'événements CWM (SV+) handicapé

Commande : off1/on1

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Terminal de réserve activé
Line diag handicapé
Échantillonnage stat conn. handicapé

Commande : off2/on2

Paramètre Valeur pour la mise à jour
Échantillon statistique (ligne échantillonnage stat) handicapé
Alarme statistique handicapé
Job Ready Checker handicapé
Aumône statistique de carte handicapé
Échantillonnage stat de carte handicapé
Échantillonnage de port ASI (échantillonnage stat de port) handicapé
Mises à jour robustes handicapé
Mises à jour par alarme robuste handicapé
Compteurs en temps réel handicapé
Stats de standby de mise à jour handicapé
ID de jonction handicapé

Commande : cnftstparm

Arrêtez les autotests et les tests en arrière-plan pour tous les types de carte

Annexe tâche 27 F : Déverrouillez les processeurs de réserve

Cette procédure s'assure qu'une défaillance de mémoire Flash dans le processeur actif a seulement comme conséquence un commutateur de carte processeur, plutôt qu'une reconstruction de noeud.

  1. Connectez-vous dans chacun des noeuds de destination et exécutez la commande suivante :

    <node_name> du loadrev x.x.x (x.x.x est un nom de révision factice)

    Le noeud déclarera la révision x.x.x aussi indisponible que x.x.x est une release inexistante. Vérifiez ceci en écrivant la commande de dsprevs.

  2. Désactivez la redondance de carte processeur, en plaçant le paramètre de la CC Redundancy Cnfged au N. Pour faire ceci, sélectionnez la commande de cnfnodeparm. Ceci fera commencer le processus de mise à jour du standby NPC/NPM/BCC.

    Remarque: Attendez la carte pour entrer dans l'état de réserve.

  3. Réactivez la redondance de carte processeur en plaçant le paramètre de la CC Redundancy Cnfged au Y. Pour faire ceci, sélectionnez la commande de cnfnodeparm.

  4. Lancez le processus de brûlure avec la commande suivante :

    <new_revision><node_name> de loadrev

  5. Émettez la commande de dspdnld et la vérifiez que des débuts d'instantané pour s'effacer.

Annexe G : Les informations complémentaires sur l'intervalle de runrev

Remarque: La panne surveillent correctement le réseau pourrait avoir comme conséquence une panne de réseau.

Utilisez l'intervalle de runrev mentionné dans la section de document principal ci-dessus sur la procédure de mise à niveau. Dans de grands réseaux, la tâche de runrev pourrait prendre un longtemps de se terminer ; donc, si vraiment nécessaire, diminuez l'intervalle par défaut de runrev. Sont ci-dessous quelques instructions pour ajuster cet intervalle. Ces instructions devraient être utilisées avec précaution et le réseau devrait être attentivement suivi.

L'intervalle sûr entre chaque tâche de runrev dépend de si le grand réseau est national ou international et le degré de jonction.

Thread simple chaque début de tâche de runrev avec 10-5 minutes par runrev sur les plus grands Noeuds (le plus grand noeud est identifié par le nombre le plus élevé de connexions sur le noeud). Si la mise à jour progresse sans signes alarmants, l'intervalle entre les tâches de runrev peut être réduit graduellement aussi à bas que les intervalles un minute.

Surveillez le chargement CPU, le log, et les mises à jour utilisant le dspprfhist de commandes, le dsplog, et les dspqs. Surveillez pour les signes alarmants tels que les alarmes inaccessibles dues à la Messagerie de réseau excessif. Si le temps d'inactivité est affiché d'être si bas (moins de 10%) avec le dspprfhist, alors interrompez le processus de mise à niveau et étudiez le bas temps d'inactivité. Si le temps d'inactivité revient aux valeurs normales quand vous interrompez la mise à jour, alors procédez à la mise à jour avec un plus grand intervalle entre les runrevs.

Un intervalle moins d'une minute entre les runrevs le rend difficile de surveiller le dspprfhist, les dspqs, et le dsplog. Par exemple chaque intervalle de dspprfhist est de 20 secondes, et vous devriez surveiller au moins deux intervalles pour observer pour une évolution à la baisse. Par conséquent, n'exécutez pas les runrevs avec un intervalle moins d'une minute.

L'affichage du dsptech de commande fournit un aperçu concis pour surveiller le commutateur.

Comme stipulé dans la procédure de mise à niveau, arrêtez le Cisco WAN Manager pendant le processus de mise à niveau. Si vous ne faites pas ceci, veillez à surveiller le noeud de passerelle plus strictement.

Conversations connexes de la communauté de soutien de Cisco

Le site Cisco Support Community est un forum où vous pouvez poser des questions, répondre à des questions, faire part de suggestions et collaborer avec vos pairs.


Informations connexes


Document ID: 10843