Cisco prévoit un triplement de l'utilisation d'internet à l'horizon 2019 - Cisco Systems

Diegem, le 1er juin 2015

Cisco en est à sa dixième édition de l’indice prévisionnel Visual Networking Index ou VNI qui permet de calculer l’utilisation de l’internet. Selon cet indice, l’utilisation d’internet franchira pour la première fois le cap des 2 zettaoctets en 2019, soit 2 000 milliards de gigaoctets ou un peu plus du triple du volume actuel.

« Après 32 ans d’utilisation d’internet, 2016 sera la première année où elle se comptera en zettaoctet. Par la suite, l’utilisation devrait encore doubler en seulement trois ans pour atteindre 2 zettaoctets. L’internet à large bande est devenu un service d’utilité publique. Avec l’avènement de l’internet multidimensionnel ou Internet of Everything (IoE), cette étude est encore devenue plus pertinente que la première étude il y a dix ans », estime Pol Vanbiervliet, Directeur général de Cisco Belgique et Luxembourg.

Selon le Rapport mondial sur les technologies de l’information 2015 du Forum économique mondial, l’utilisation active de l’internet et des télécommunications résulte dans une croissance économique et un meilleur niveau de vie partout dans le monde. Les TIC et l’internet constituent le fondement de la compétitivité économique, de la création d’emplois, de la qualité de vie, des soins de santé, de l’enseignement, etc. Ainsi, les inégalités de revenus entre les pays continuent à s’atténuer.

Cette croissance s’explique par différentes raisons, dont voici un aperçu.

  • Plus d’internautes : en 2014, le monde comptait 2,8 milliards d’internautes, soit 39 pour cent de la population mondiale ; en 2019, la communauté des internautes devrait compter 3,9 milliards d’individus ou 51 pour cent de la population du globe.
  • Plus d’appareils numériques : à l’horizon 2019, 24 milliards d’appareils devraient être connectés à l’internet, soit 10 milliards de plus que l’année dernière. Outre les tablettes et les smartphones, l’on observe aussi la montée en puissance des téléviseurs ultra-haute définition et des vêtements et accessoires connectés, comme les montres intelligentes et les compteurs de santé. En 2019, nous aurons un appareil de plus par personne par rapport à 2014.
  • Plus de connexions : le nombre de connexions IPv6 suivra l’augmentation du nombre d’appareils, soit 41 pour cent, contre 22 en 2014. Avec 32,84%, la Belgique est en tête de peloton pour l’adoption d’IPv6.
  • Internet à plus haut débit : en moyenne, l’internet à haut débit atteindra 42,5 Mbps  en 2019, soit deux fois mieux qu’aujourd’hui (20,3 Mbps). À l’horizon 2019, 33 pour cent de l’internet à large bande fixe dépassera 25 Mbps, contre 29 pour cent aujourd’hui.
  • Plus de vidéos : les vidéos représenteront 80 pour cent du trafic sur IP en 2019, contre 67 pour cent en 2014. Cette augmentation s’explique, entre autres, par la multiplication des grands consommateurs de largeur de bande comme les téléviseurs ultra-haute définition et la communication vidéo entre machines (M2M, voir ci-dessous).
  • Plus d’utilisation mobile de l’internet : en 2019, 14 pour cent du trafic sur IP mensuel sera généra par les réseaux GSM et 53 pour cent sur les réseaux WiFi. En 2014, l’internet à large bande représente encore 54 pour cent du trafic internet.
  • Plus de connexions entre machines (M2M) : sous l’impulsion de l’internet multidimensionnel (IoE), le nombre de connexions M2M devrait tripler dans les cinq prochaines années pour atteindre 10,5 milliards ou 2,7 pour cent du trafic internet mondial. Dans le secteur des soins de santé, par exemple, nous compterons en 2019 un peu plus de 8 fois plus de connexions « intelligentes » qu’en 2014. On constate aussi une augmentation de l’utilisation des applications « maison connectée » comme la sécurisation vidéo et les compteurs intelligents, qui représentent près de la moitié du trafic M2M.
  • Plus de streaming: la musique en ligne est le service internet résidentiel qui enregistre la croissance la plus rapide, avec une hausse annuelle moyenne de 7,7 pour cent entre 2014 et 2019. Il y a aura alors 1,7 milliard d’utilisateurs. La vidéoconférence est le service internet professionnel qui connaît la croissance la plus forte, avec une croissance annuelle de 23,5 pour cent entre 2014 et 2019, pour atteindre 220 millions d’utilisateurs.

Selon les prévisions de Cisco, le trafic internet mondial atteindra 168 exaoctets ou 168 millions de gigaoctets par mois à l’horizon 2019. À titre de comparaison, l’année dernière, l’on atteignait 59,9 exaoctets par mois. Les États-Unis et la Chine sont les plus grands consommateurs avec, respectivement, 45,7 et 21,9 exaoctets par mois. L’Afrique du Sud et l’Arabie saoudite ont affiché la plus forte croissance, avec une montée en puissance annuelle de 44 pour cent, devançant ainsi l’Indonésie (36 pour cent) et l’Inde (33 pour cent).

Pour tout complément d’information, veuillez consulter la version intégrale du communiqué de presse en langue anglaise. Au bas de ce dernier, vous trouverez des liens vers des blogposts, des livres blancs, des infographiques et des vidéos.

À propos de l’étude

Le Cisco Visual Networking Index s’appuie sur des prévisions d’analystes indépendants et l’analyse de données propres réelles. Vous trouverez de plus amples informations dans la version intégrale du rapport. Il s’agit en l’occurrence de la dixième édition de l’étude qui est considérée comme un instrument de mesure important pour jauger l’évolution de l’internet. Des collectivités publiques, des universitaires, des fournisseurs télécoms, des experts technologiques et des analystes utilisent cet indice prévisionnel des réseaux visuels afin de cartographier notre avenir numérique.

À propos de l’Internet of Everything – connecting the unconnected

L’Internet of Everything collectera et traitera des informations provenant de dizaines de milliards de sources. La majorité de cette information proviendra d’un nombre presque infini de capteurs, compteurs, interrupteurs et autres appareils ménagers, machines ou robots d’assemblage, automates, bâtiments, infrastructures et routes, appareils de soins de santé, systèmes de transport, voitures, etc. Le reste de l’information vient des personnes. Pour le moment, nous envoyons principalement des données de localisation et de navigation via nos smartphones et tablettes, mais à l’avenir, nous transporterons peut-être des capteurs sur notre corps ou dans nos vêtements pour envoyer, entre autres, des informations médicales en mode sécurisé.
Selon est estimations, 50 milliards d’objets seront connectés à l’internet dans les cinq ans à venir. Aujourd’hui, pas moins de 14,4 milliards sont connectés, soit 1% du potentiel. Dès lors que « tout » est connecté à l’internet, il est possible d’obtenir des informations toujours plus intéressantes afin d’augmenter le degré d’automatisation. À titre d’exemple, citons les décisions automatiques qui nous permettront de consommer moins d’énergie, les robots qui s’adaptent au fonctionnement de l’usine ou les systèmes de transport dont le fonctionnement évolue selon l’intensité du trafic.

Si vous souhaitez consulter un Forum aux questions sur l’Internet of Everything, suivez ce lien.

À propos de Cisco – NASDAQ: CSCO

Cisco est le chef de file mondial en matière de technologies réseau qui changent les contacts, les communications et la collaboration entre les gens. Pour tout complément d’information, veuillez visiter les sites www.cisco.com et www.cisco.be. Vous trouverez toute l’actualité, des informations contextuelles et des photos dans la Cisco Newsroom: http://newsroom.cisco.com.

Contact pour la presse:

Check Twice
Rafaël Tirmarche
Marie Popelinkaai 3 bus 1, B-9050 Gand
T: +32 9 210 53 59
M : +32 476 68 94 92
E : rafael@checktwice.eu

Besoin d'aide?

  • Vous recherchez un partenaire Cisco