Cisco et Microsoft se rejoignent dans le nuage - Cisco Systems

Diegem, le 11 mars 2014

Cisco et Microsoft vont collaborer pour aider les entreprises télécoms à fournir plus facilement et plus rapidement des services dématérialisés à leurs clients. Le nouveau système de cloud pour les fournisseurs de services utilisera Intercloud, le réseau dématérialisé hybride mondial qui relie déjà plus de 350 centres de données dans le monde et constitue ainsi le plus grand « nuage » existant.

Toujours plus d’entreprises adoptent l’informatique dématérialisée ou cloud computing pour l’hébergement de leurs applications. Cisco a calculé dans son Cloud Index 2014 qu’un peu plus de trois quarts de l’ensemble du trafic de données de 2018 proviendront du cloud, contre 54% en 2013. C’est ainsi que le disque dur de notre décodeur télé migrera dans le cloud, alors que les services de streaming vidéo génèrent aussi beaucoup de trafic dans le cloud.

Pour les fournisseurs de services dématérialisés, il n’est pas simple d’harmoniser leur infrastructure et leurs applications afin de pouvoir suivre l’évolution rapide de la demande du marché. La complexité et la flexibilité réduite des systèmes informatiques actuels constituent un frein pour le développement, le déploiement et les mises à jour des applications métier. C’est la raison pour laquelle Cisco et Microsoft lancent un système intégré à l’intention des fournisseurs télécoms qui leur permet de commercialiser des services dématérialisés plus rapidement et à un prix moins élevé.

« Cisco Cloud Architecture for the Microsoft Cloud Platform »

L’offre de Cisco et de Microsoft combine la Cisco Application Centric Infrastructure, l’infrastructure de centre de données intégrée de Cisco et les logiciels dématérialisés de Microsoft sur la base de Windows Azure Pack, une sorte de « boîte de construction » pour le cloud.

« En collaboration avec Microsoft, nous assurons une architecture dématérialisée hybride et fiable dans Intercloud », déclare Nick Earle, Vice-président senior, Cloud and Managed Services, Cisco. « Cisco Cloud Architecture for the Microsoft Cloud Platform permet à nos partenaires communs d’activer nettement plus vite les services dématérialisés destinés à leurs clients, allant des services réseaux comme la récupération après sinistre, où une copie exacte de l’infrastructure du client est dans le cloud, aux big data en passant par d’autres applications d’entreprise. » Ainsi, la durée d’activation moyenne d’applications nouvelles ou adaptées passe d’environ un mois à tout au plus quelques minutes.

Gestion opérationnelle plus rapide

Cisco et Microsoft visent aussi une collaboration optimale de leurs systèmes d’exploitation Microsoft System Center 2012 R2 et Cisco Unified Computing System (UCS) Manager. D’un point de vue opérationnel, cela simplifie la maîtrise et la gestion d’une infrastructure dématérialisée en pleine expansion.

« Le cloud computing public comme Microsoft Azure est intéressant tant pour les grandes que pour les petites entreprises grâce à sa convivialité, sa vitesse et sa prévisibilité. L’intégration accrue de Cisco ACI à Windows Azure Pack dans Intercloud permettra aux fournisseurs dans le cloud d’être en phase avec la demande actuelle du marché et les nouvelles exigences des clients », indique Aziz Benmalek, General Manager Hosting Service Providers chez Microsoft.

Enfin, les deux entreprises ICT ont harmonisé leur commercialisation, de la conception à l’assistance des clients. Les programmes Cisco Powered et Microsoft Cloud OS Network (COSN) sont totalement complémentaires et permettent aux partenaires de comprimer les coûts d’installation et de limiter les risques. La première architecture devrait être opérationnelle pour le mois d’avril 2015.

À propos de l’étude

Le Cisco Visual Networking Index s’appuie sur des prévisions d’analystes indépendants et l’analyse de données propres réelles. Vous trouverez de plus amples informations dans la version intégrale du rapport. Il s’agit en l’occurrence de la dixième édition de l’étude qui est considérée comme un instrument de mesure important pour jauger l’évolution de l’internet. Des collectivités publiques, des universitaires, des fournisseurs télécoms, des experts technologiques et des analystes utilisent cet indice prévisionnel des réseaux visuels afin de cartographier notre avenir numérique.

À propos de l’Internet of Everything – connecting the unconnected

L’Internet of Everything collectera et traitera des informations provenant de dizaines de milliards de sources. La majorité de cette information proviendra d’un nombre presque infini de capteurs, compteurs, interrupteurs et autres appareils ménagers, machines ou robots d’assemblage, automates, bâtiments, infrastructures et routes, appareils de soins de santé, systèmes de transport, voitures, etc. Le reste de l’information vient des personnes. Pour le moment, nous envoyons principalement des données de localisation et de navigation via nos smartphones et tablettes, mais à l’avenir, nous transporterons peut-être des capteurs sur notre corps ou dans nos vêtements pour envoyer, entre autres, des informations médicales en mode sécurisé.
Selon est estimations, 50 milliards d’objets seront connectés à l’internet dans les cinq ans à venir. Aujourd’hui, pas moins de 14,4 milliards sont connectés, soit 1% du potentiel. Dès lors que « tout » est connecté à l’internet, il est possible d’obtenir des informations toujours plus intéressantes afin d’augmenter le degré d’automatisation. À titre d’exemple, citons les décisions automatiques qui nous permettront de consommer moins d’énergie, les robots qui s’adaptent au fonctionnement de l’usine ou les systèmes de transport dont le fonctionnement évolue selon l’intensité du trafic.

Si vous souhaitez consulter un Forum aux questions sur l’Internet of Everything, suivez ce lien.

À propos de Cisco – NASDAQ: CSCO

Cisco est le chef de file mondial en matière de technologies réseau qui changent les contacts, les communications et la collaboration entre les gens. Pour tout complément d’information, veuillez visiter les sites www.cisco.com et www.cisco.be. Vous trouverez toute l’actualité, des informations contextuelles et des photos dans la Cisco Newsroom: http://newsroom.cisco.com.

Contact pour la presse:

Check Twice
Rafaël Tirmarche
Marie Popelinkaai 3 bus 1, B-9050 Gand
T: +32 9 210 53 59
M : +32 476 68 94 92
E : rafael@checktwice.eu

Besoin d'aide?

  • Vous recherchez un partenaire Cisco